Nice-Enquête ouverte après le signalement de la policière

le
0
    NICE, 26 juillet (Reuters) - Le parquet de Nice a ouvert 
mardi une enquête préliminaire pour abus d'autorité à la suite 
du signalement fait par la policière municipale qui affirme 
avoir subi des pressions du ministère de l'Intérieur, a-t-on 
appris auprès du procureur Jean-Michel Prêtre.  
    "L'enquête préliminaire est ouverte sur la base des 
transmissions faites par Mme Bertin", a-t-il indiqué.  
    Deux signalements ont été déposés lundi, l'un par l'avocat 
de Mme Bertin, l'autre par Christian Estrosi, premier adjoint de 
la ville de Nice, président de la métropole et de Paca, et le 
maire de Nice Philippe Pradal, a précisé le procureur. 
    Les investigations viseront à vérifier les faits dénoncés 
par Sandra Bertin, chef de service de la police municipale de 
Nice.  
    Cette dernière accuse une personne s'étant réclamée, 
dit-elle, du cabinet du ministère de l'Intérieur, d'avoir fait 
pression afin qu'elle modifie son rapport concernant les images 
de vidéoprotection prises par les caméras de la ville lors de 
l'attaque au camion qui a fait 84 morts le 14 juillet sur la 
promenade des Anglais.  
    A la suite de ces révélations, Bernard Cazeneuve a déposé 
plainte contre Sandra Bertin pour diffamation. 
 
 (Matthias Galante, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant