Nice enchaine, Bordeaux n'y arrive plus

le
0
Nice enchaine, Bordeaux n'y arrive plus
Nice enchaine, Bordeaux n'y arrive plus

Une soirée bien morne en Ligue 1 ce samedi. Le grand vainqueur s'appelle l'OGC Nice, qui a bien fêté le retour de Ben Arfa.

  • Lille - Reims : 2-0

    Buts : Lopes et Eder

    Duel de bas de classement avec le 15e qui reçoit le 16e. Si vous avez raté la première mi-temps, aucun regret: circulez, il n'y a rien à dire. Place à la 2e mi-temps. Fait étonnant, peu de temps après le retour des vestiaires, Lille procède à un double changement dès la 46e minute. Juste avant ça, Rio Mavuba fait parler son expérience et repousse sur la ligne une tentative d'Abdelhamid El Kaoutari. La 2e mi-temps est beaucoup plus animée. Lille pousse, Lille aurait pu obtenir un péno, Lille travaille, Lille joue même bien mais sans succès. Jusqu'à ce que Lopes envoie une mine, un boulet de canon, une fusée, une roquette, bref, un missile imparable dans la lulu rémoise. Le LOSC pousse. À la 85e minute, le Rémois Antoine Deveaux prend une 2e jaune pour une faute sur Boufal. Lille pousse et concrétise. Eder met les siens à l'abri sur un caviar de Boufal dans le temps additionnel. Lille s'impose logiquement et prend un peu d'air.

    Le compte-rendu de Caen-Monaco (2-2)
  • Bordeaux – Gazélec (1-1)

    Buts: Diabaté pour Bordeaux, Larbi pour le Gazélec

    20 premières minutes soporifiques à Bordeaux. Les centres filent réchauffer les doigts des supporters tandis que les frappes viennent égaliser la taille des brins d'herbe de la pelouse. Puis, 17 minutes encore plus nulles. Jusqu'à ce que, miraculeusement, les Bordelais ouvrent la marque. Grâce à un penalty obtenu par Cheick Diabaté, accroché par Kader Mangane. Le Malien se charge lui-même de le tirer et se fait peur. Clément Maury touche le ballon mais ça fait 1-0. On se dit que le plus dur est fait et que ça va un peu s'enflammer mais en fait, c'est pour mieux se rendormir. Même scénario en deuxième période. Vada, pourtant bien placé, loupe le cadre et l'occasion de faire le break. Ce qui réveille un peu les ardeurs bordelaises, notamment celles de Rolan puis d'Arambarri. Tous…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant