Nice démolit Lyon

le
0
Nice démolit Lyon
Nice démolit Lyon

Face à un Lyon inoffensif, les Aiglons ont sorti les serres pour s'imposer très largement sur leur terrain. Dans leur entreprise, les Niçois ont été bien aidés par Mapou Yanga-Mbiwa, buteur ce soir.

OGC Nice 3-0 Olympique lyonnais

Buts : Germain (20e), Yanga-Mbiwa csc (49e), Koziello (77e) pour Nice

Comme on l'entend souvent au football, dominer n'est pas gagner. Ce soir, ce sont les Lyonnais qui ont fait les frais de cette maxime sportive. Meilleurs que leurs adversaires pendant près d'un quart d'heure, les Gones n'ont pas su concrétiser leurs actions. Pourtant, Beauvue d'abord, puis Lacazette ensuite, avaient tous deux eu la possibilité d'ouvrir le score. Mais un très gros loupé et un poteau plus tard, les Lyonnais insistent impuissants au festival Jean Seri, qui bénéficie d'un contre favorable sur Darder avant d'enrhumer Yanga-Mbiwa et de lancer idéalement Valère Germain dans l'axe. Un petit piqué, un Claude Puel qui crie très fort et voilà les hommes d'Hubert Fournier surpris. Avant d'être assommés et enterrés.

Lyonnais brouillons, Niçois réalistes


Malgré l'horreur, malgré la douleur et malgré l'effroi, Nice et Lyon sont au rendez-vous ce vendredi soir pour lancer cette 14ème journée de Ligue 1. Un exutoire pour certains, une futilité pour d'autres, ce match de football est avant tout un signe que la vie reprend tant bien que mal son cours. Dans les premières minutes, les Niçois prennent le contrôle du ballon. Toutefois, après une très mauvaise relance de Le Marchand, Jordan Ferri centre en retrait et est témoin du premier énorme raté de Claudio Beauvue (4'), seul au point de penalty. Ce gros loupé passé, les Gones s'emparent du cuir et tentent de construire quelques actions. Du côté des Aiglons, c'est Jérémy Pied qui allume la première mèche après un superbe crochet à droite de la surface lyonnaise (11'). Dans la foulée, Ben Arfa fait tomber quelques mâchoires avec une virgule impeccable pour se débarrasser de Morel. Beauvue finit lui par se rattraper en lançant Lacazette dans l'axe (15'). Mais l'attaquant lyonnais trouve le poteau de Hassen.

Dans ce match haletant, c'est Valère Germain qui débloque les compteurs après un excellent travail de Jean Seri dans l'axe (20'). Il n'aura donc suffi aux Aiglons qu'une seule action pour punir des Lyonnais pourtant en place défensivement depuis le début de la rencontre. Surpris mais pas abattus, les Gones retournent à l'attaque, mais en vain. À…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant