Nice : Cazeneuve nie les pressions et dénonce une «campagne de vilenies»

le
0
Nice : Cazeneuve nie les pressions et dénonce une «campagne de vilenies»
Nice : Cazeneuve nie les pressions et dénonce une «campagne de vilenies»

Une «campagne de vilenies» contre lui et «des mensonges» de responsables niçois. Les mots sont forts, prononcés avec force par un Bernard Cazeneuve très remonté et qui était venu taper du poing sur la table au 20 heures de France 2, ce dimanche soir.

 

Alors qu'il est au coeur d'une tempête médiatique, le ministre de l'Intérieur a répondu une nouvelle fois aux accusations de Sandra Bertin, la policière aux commandes de la vidéosurveillance de Nice (Alpes-Maritimes) le 14 juillet, le soir de l'attentat qui a fait 84 morts et plus de 330 blessés. Cette fonctionnaire, qui a maintenu ses propos, assure dans «le Journal du dimanche» avoir subi des pressions du ministère de l'Intérieur concernant le traitement des images.

 

« Cela fait dix jours que nous sommes quasi quotidiennement confrontés à des attaques, des insinuations, des mensonges de la part de gens à Nice qui, pour certains, exercent des responsabilités politiques », martèle-t-il, évoquant des «manoeuvres de basse politique». «J'ai la nausée de voir ce qui se passe» et un «profond dégoût», a affirmé celui qui a annoncé qu'il déposait plainte contre Sandra Bertin pour diffamation. « Je suis tout à fait serein (...) parce que je connais la vérité, a encore assuré le ministre de l'Intérieur. Je n'accepterai pas que l'on continue à mettre en cause mon honneur et ma dignité.»

 

VIDEO. L'interview de Bernard Cazeneuve sur France 2

Bernard Cazeneuve, invité du journal de 20 heures de France 2

 

 

Sandrine Bertin persiste et signe

 

Après avoir maintenu sa version toute la journée, la policière municipale qui accuse l'Intérieur de lui avoir fait subir des pressions pour qu'elle modifie son rapport sur le dispositif de sécurité déployé le 14 juillet à Nice, va faire lundi un signalement auprès du procureur de la République pour faux en écriture publique, a annoncé dimanche soir son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant