Ni plus ni moins d'Europe mais une meilleure Europe-Tsipras

le
0
    STRASBOURG, 22 juin (Reuters) - Une solution à la crise 
politique que traverse l'Union européenne passe par une 
"meilleure" Europe, a déclaré mercredi le Premier ministre grec, 
Alexis Tsipras, en visite au Conseil de l'Europe. 
    Alors que tous les esprits étaient focalisés voici un an sur 
la question d'une sortie éventuelle de son pays, étranglé par la 
crise financière, de l'Union européenne, il a dit ne pas pouvoir 
se réjouir que la question soit aujourd'hui celle d'un départ 
volontaire du Royaume-Uni. 
    "Je crains que l'Europe tout entière soit à un tournant 
difficile", a-t-il dit lors d'un point de presse avec le 
président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, 
Pedro Agramunt. 
    "La crise politique que traverse l'Europe est une 
conséquence de la crise financière", a estimé le dirigeant de 
Syriza, la coalition de la gauche radicale grecque, en invitant 
l'UE à retrouver ses "principes fondateurs : solidarité, 
démocratie, cohésion sociale". 
    "On pose la question, faut-il plus ou moins d'Europe ? C'est 
une mauvaise question. La bonne réponse, c'est une meilleure 
Europe", a-t-il conclu. 
     
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant