"Ni FN, ni Macron" : une dizaine de lycées parisiens bloqués

le , mis à jour à 12:10
53
DES LYCÉES PARISIENS BLOQUÉS
DES LYCÉES PARISIENS BLOQUÉS

PARIS (Reuters) - Une dizaine d'établissements parisiens ont été perturbés vendredi par des blocages et des manifestations à l'appel de collectifs se réclamant du slogan "ni Front national ni Macron", à deux jours du second tour de l'élection présidentielle.

"Un seul est totalement bloqué, les cours n'ont pas lieu, pour les autres établissements, il s'agit de tentatives de blocages et des mobilisations", a précisé le rectorat de Paris contacté par Reuters.

Au total, "une vingtaine d'établissements" sont concernés par ces blocages partout en France, et "plusieurs manifestations et rassemblements en région parisienne, Grenoble ou Lille qui se sont organisés", a indiqué l'Union nationale lycéenne (UNL) dans un communiqué.

Les lycées français sont appelés à "s'opposer à Macron et le Pen, au libéralisme et au fascisme", précise sur son compte Twitter le Mouvement inter-luttes indépendants (Mili), à l'origine de cet appel.

"A Paris, Lille, Grenoble, Rennes, Chambéry, Marseille ou encore Clermont-Ferrand, les lycéens refusent que le Front national au second tour soit un banal fait politique (...) Toutefois, le barrage au Front national dans les urnes ne signifie pas notre accord avec le projet de Macron" a ajouté l'UNL.

Pour protester contre l'affiche du second tour de la présidentielle - qui se tiendra dimanche - le Mili et le Comité d'action inter-lycéen ont organisé une manifestation qui partira à 11 h de la place de la Bastille, à Paris, en direction de la Place d'Italie.

Le 27 avril dernier, les lycéens avaient déjà été appelés à se mobiliser contre le résultat du second tour "qui ne [les]représente pas", et à faire "barrage au FN".

Quelques centaines de lycéens avaient pris part aux manifestations à travers la France, notamment à Paris et à Rennes.

(Hélène Dauschy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serval02 il y a 10 mois

    On ne voit pas beaucoup les posts des pro Melenchon sur le Venezuela et sa grande démocratie..Le paradis rouge..Qui ressemble plutôt à l'enfer...

  • M8637171 il y a 10 mois

    La seule révolution qui vaille est la révolution libérale.

  • M8637171 il y a 10 mois

    Tous les prérévolutionnaires et les premiers révolutionnaires de 1789 prônaient la liberté économique. Aujourd'hui après 45 ans d'idéologie dominante anti capitaliste, la France n'arrive plus à raisonner correctement et une partie de sa jeunesse non plus. Il faut envoyer ces jeunes en stage à cuba et au Venezuela pour qu'ils reviennent comme défenseurs de la liberté économique.

  • M8637171 il y a 10 mois

    Quand marine laisse entendre qu'une partie de l'appareil d'état est aux mains des gauch istes, elle ne fait que reprendre ce que beaucoup de gens ne peuvent que constater. L'éducation nationale et la justice sont aux mains de personnes endoctrinées par l'idéologie anti capitaliste. cela fait 45 ans que cela dure. Tant que les libéraux ne mèneront pas le combat idéologique la Fran ce souffrira et déclinera.

  • paspil il y a 10 mois

    l'etat est econome , il n'ira jamais gacher les plus de 150 000 euros qu'il a investit pour l'education d'un seul enfant ... proteger , surveiller ses investissements c'est juste une question de bon sens ... j'ai du mal à comprendre ceux qui souhaitent l' affrontement et donc en plus des couts importants pour la sécurité sociale ...

  • paspil il y a 10 mois

    comme en 1968 la jeunesse on la guide vers les bureaux et aprés qq années , le seul cri que l'on entendra c'est celui du nouveau né qui ira sans doute manifester bien plus tard ...

  • froggy83 il y a 10 mois

    ah bon, il n'y aurait que les jeunes qui seraient manipulés, vous croyez ? Et tous ces 'adultes' qui regardent TV et médias pensée unique alors ?

  • paspil il y a 10 mois

    interdire , il me semble que la droite avait pris des mesures en Ukraine il y a qq années contre les ukrainiens d'origine russe , mais bon difficile de museler une minorité elle trouvera tjs un moyen pour retrouver ce qu'elle pense etre son droit legitime ...

  • dotcom1 il y a 10 mois

    "Ni QI, ni droit de vote"

  • bearnhar il y a 10 mois

    Bientot des syndicats pour veiller sur les interets des nourissons. Les mineurs sont, soit à la chage de l'éducation nationale lors des heures de cours, le reste du temps les parents en ont la responsabilité. Vous acceptez qu'un syndicat intervienne dans vos prérogatives de parents ? De plus pour politiser vos gosses ? Vous etes fantastiques...!! Mais ça ne date pas d'hier que j'hallucine dans ce pays.