NGAM prépare un fonds d'actions indiennes avec IDFC AM

le
0
(NEWSManagers.com) -

Pierre Servant, directeur général de Natixis Global Asset Management (NGAM), a annoncé à Newsmanagers et à L'Agefi Hebdo qu'un fonds d'actions indiennes de droit luxembourgeois doit normalement être lancé le mois prochain. Le Natixis IDFC India Equity a déjà obtenu l'agrément de la CSSF, mais attend encore le feu vert du régulateur indien (SEBI).

Ce produit sera géré par la société indienne IDFC Asset Management Company (IDFC AMC, 5,5 milliards de dollars d'encours fin mars) dans laquelle le groupe français a pris une participation de 25 % (lire Newsmanagers du 20 décembre 2010 et du 9 décembre 2011).

De passage à Paris, Naval Bir Kumar, CEO de la société indienne, a précisé que le nouveau fonds sera un produit " core India" dont l'indice de référence sera le MSCI India mais qui aura la faculté d'investir 35 % de son encours en dehors de cet indice. " Il aura une stratégie de pur alpha et répliquera le portefeuille virtuel que nous faisons tourner depuis un an et qui aurait surperformé de 350 points de base le MSCI India s'il avait été opérationnel. Il n'y a aucune contrainte de capacité, puisqu'il s'agit d'un fonds à 70 % de grandes capitalisations (la moyenne du portefeuille se situe entre 4 milliards et 5 milliards de dollars de capitalisation). Et c'est un fonds de convictions, avec seulement une quarantaine de lignes. Je précise que le risque de change ne sera pas couvert en standard, mais on pourra prévoir une couverture sur demande via une part adaptée " , précise le manager.

D'autres produits indiens pourraient suivre en cas de succès. " On pourrait ainsi imaginer un fonds d'actifs " réels" , mais toujours de valeurs cotées, puisque notre maison-mère gère déjà 2,5 milliards de dollars en actions infrastructures et possède donc une bonne expertise de ce secteur. Ce qui est normal, puisqu'elle a été créée à l'initiative du gouvernement indien justement pour promouvoir l'implication du secteur privé dans le développement des infrastructures" , détaille Naval Bir Kumar.

Pour sa part, Pierre Servant, après avoir noté que l'encours de NGAM a continué d'augmenter depuis la fin de 2011 (où il était de 544 milliards d'euros), a précisé : " environ la moitié de notre collecte nette de l'an dernier est venue des marchés émergents, essentiellement de grands institutionnels et de fonds de pension" .

Quant à la prise de participation dans IDFC AMC, le directeur général du groupe français a expliqué : " Nous avons choisi IDFC Asset Management Company comme partenaire parce qu'IDFC, sa maison-mère, est un grand établissement financier. Parce qu'il s'agit d'un groupe coté, géré professionnellement, et non d'une entreprise familiale. Parce que l'activité de gestion d'actifs est d'une très grande qualité, avec de surcroît un réseau de distribution très efficace et, quatrièmement, parce que la société est l'un des six gestionnaires indiens à disposer d'une licence pour gérer des plans de retraite soutenus par les pouvoirs publics. Last but not least, nous avons été pleinement convaincus de la valeur et de l'expertise de l'équipe, qui correspond bien à la culture d'excellence que nous avons chez Natixis Global Asset Management" .

Jean-François Tardiveau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant