Nexity: grand gagnant de la politique du logement.

le
0

(CercleFinance.com) - Sur une semaine glissante, les écarts de performance des titres parisiens de la promotion immobilière sont sans appel : alors que l'indice SBF 120 prend 0,7%, l'action Nexity s'adjuge presque 5% alors que celles de Kaufman & Broad et d'Altarea Cogedim restent neutres, et que Maisons France Confort dérape de 3,5%. Aux yeux des investisseurs, Nexity semble devoir être le grand gagnant de la nouvelle politique de logement.

Ce qui fait suite à la présentation, hier, de la politique du logement que le gouvernement d'Edouard Philippe entend mettre en place. Les grandes lignes : le dispositif Pinel est prolongé, moyennant des restrictions géographiques aux grandes agglomérations et aux zones tendues, pour quatre ans, comme le prêt à taux zéro (PTZ). Sans oublier des mesures favorables à la 'libération' des terrains à bâtir, un nouveau mode de calcul des APL, un 'bail de mobilité', etc.

Les analystes du bureau d'études Portzamparc reviennent sur le 'recentrage' du Pinel et du PTZ. 'Même s'il est encore trop tôt pour en estimer les effets, ce recentrage risque de peser sur l'activité de construction de maisons individuelles de Maisons France Confort (93% CA du groupe)', indique une note de recherche. En effet, près de 40% des dossiers reçus par le promoteur concernent des PTZ en zones 'non tendues', indique Portzamparc. Gare cependant à la surréaction : 'd'après les premières simulations, le management estime qu'à partir de 2018, 75% de ces dossiers resteraient finançables', nuancent les analystes.

Quid des autres promoteurs ? Chez Société générale, on estime que 'de prime abord, ce nouveau cadre réglementaire nous semble favorable' en levant les pires craintes sur l'avenir du dispositif Pinel et le PTZ, et en libérant des terrains. 'Nous restons favorables sur le secteur et sur les principaux acteurs cotés (Kaufman & Broad, Nexity et Altarea Cogedim) qui allient faible valorisation et rendement attrayant', ajoute une note.

Comment alors expliquer que Nexity se distingue ainsi ? Peut-être car le groupe semble être, parmi les acteurs précités, le promoteur le plus concentré sur l'Ile-de-France. Au titre de 2016, détaille le dernier document de référence du groupe, 'les réservations de logements neufs en 2016 se répartissent à raison de 36 % en Île-de-France et de 64 % en province'.

Quid du 1er semestre 2017 : 'les réservations réalisées au premier semestre 2017 ont été dynamiques en Île-de-France (+9%), portées par la forte hausse des ventes en bloc (2,2 fois plus élevées qu'au S1 2016), les réservations aux particuliers ayant ralenti sur la même période (-13%)', indique le rapport semestriel.

Toutefois, il ne faut pas sous-estimer Kaufman & Broad : 'En 2016, ce marché (d'Ile-de-France) a représenté 34,1% du nombre de logements réservés du groupe', indique le document de référence 2016. Même si le groupe donne encore (un peu) dans les maisons individuelles groupées, et qu'il a entrepris dernièrement de se diversifier vers la province.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant