Newton pratique l'ISR intégré dans toute sa gamme

le
0
(NEWSManagers.com) - Matthieu Duncan, head of business strategy de Newton Investment Management (47,2 milliards de livres), a indiqué à Newsmanagers lors d'un entretien en marge de Forum GI que cette " boutique" londonienne de BNY Mellon ne pratique absolument pas l'investissement socialement responsable (ISR) de manière séparée : l'analyse extra-financière, confié à trois analystes spécialisés (sur un total de 25), qui utilisent aussi la recherche d'EIRIS, fait partie intégrante du processus de sélection des titres, ce qui peut aussi s'expliquer par le fait que la société de gestion repose sur un socle de clientèle d'organisations caritatives (4,5 milliards de livres en mandats dédiés pour 500 clients) et une équipe de 15 gérants. Plus précisément, l'ISR fait partie de l'ADN de Newton, il était présent dès le lancement de la société en 1998. Depuis peu, la maison a lancé aussi le SRI Fund for Charities, destiné aux organisations caritatives et qui pèse 25-30 millions de livres.

La politique ISR de Newton repose sur trois piliers, poursuit Matthieu Duncan. D'abord, l'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le processus d'investissement, de bout en bout. Ensuite une politique active " d'engagement" et enfin un volet reporting et transparence sur la nature des activités

Pour le premier volet, Newton s'attache à sélectionner des sociétés bien gérées, sensibles à l'impact ESG de leur activité, qui savent évaluer leur risque. Les gérants appliquent aussi des approches thématiques. Tans tous les cas, la construction du portefeuille s'effectue selon une approche de sélection de valeurs (bottom up) et des critères ESG.

En ce qui concerne l'engagement, il se manifeste à deux niveaux. D'un côté, un dialogue avec les entreprises " actif et récurrent" , avec un millier de rencontres par an, pour évoquer les problèmes éventuels, et -si besoin- un vote " contre" pour exprimer un désaccord lors des assemblées générales. De l'autre la participation à des ententes et des organisations multilatérales (par exemple les Principes de l'investissement responsable des Nations-Unies ou UN-PRI, le Carbon Disclosure Project, le Corporate Governance Forum, L'Extractive Industries Transparency Initiative, le Forest Footprint Discolure Project ou l'International Corporate Governance Network).

Enfin, Newton s'honore de publier des rapports trimestriels sur l'ISR, avec le compte-rendu et l'explication des votes en assemblées générales, les positions adoptées sur différents problèmes, et des exemples spécifiques de problèmes concrets.

Pour mémoire, la moitié de l'encours total de Newton, une entreprise de 400 personnes, provient de mandats institutionnels (250 clients), souvent des fonds de pension. Un tiers des actifs sous gestion est ventilé sur une trentaine d'OEIC (droit britannique) et sur moins d'une dizaine de fonds coordonnés de droit irlandais. Le reliquat de l'encours est fourni par les organisations caritatives et la clientèle privée.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant