Newcastle surprend un pâle Liverpool

le
0
Newcastle surprend un pâle Liverpool
Newcastle surprend un pâle Liverpool

Profitant d'un Liverpool éreinté et sans idées, Newcastle a signé un succès capital à domicile (2-0). Volontaires et plein d'envie, à l'image de Georginio Wijnaldum auteur d'un doublé, les Magpies se donnent un peu d'air avec ce succès presque inespéré.

Newcastle United FC 2-0 Liverpool FC

Buts : Skrtel (69e csc), Wijnaldum (91e)

C'est une partie de son histoire personnelle que retrouvait ce dimanche Steve McClaren. Il y a quatre ans, dans la foulée d'une énième défaite avec Wolfsburg, cette fois contre le Borussia Dortmund de Jürgen Klopp, le manager se voyait indiquer la porte de sortie. Ce dimanche, le Britannique n'a pas laissé l'histoire se répéter et a pris sa revanche contre son homologue allemand. Sans livrer une performance éblouissante, Newcastle a mis un terme à deux défaites consécutives en s'imposant à domicile contre Liverpool (2-0). Plein de combativité et de bonne volonté, les Magpies ont su profiter de Reds fatigués et sans poids offensif pour signer leur troisième succès de la saison en Premier League. Avec cette victoire inattendue mais légitime, les pensionnaires de St James' Park reviennent à hauteur de Norwich et Bournemouth, premiers non relégables.

Un premier acte synonyme de néant


Visiblement échaudé après les deux dernières claques reçues contre Crystal Palace (5-1) et Leicester (0-3), Steve McClaren n'avait eu de cesse d'évoquer le "manque de confiance" de son équipe en conférence de presse d'avant-match. Ce qui ne l'empêche pas de reconduire le même onze de départ, à l'exception d'Ayoze Pérez qui cède sa place à De Jong aux avant-postes. En face, Liverpool doit toujours composer sans son magicien Coutinho et Klopp choisit de laisser sur le banc Sturridge, Henderson et Lallana. Et les premiers à entrer tambour battant dans la rencontre sont les visiteurs. Avec un pressing exercé très haut d'entrée, les Reds font le siège du camp adverse. L'intensité est bien présente. Pour la justesse, en revanche, on repassera. À l'instar d'un Jordan Ibe plein d'enthousiasme et d'allant offensif, mais dont les incursions ne s'accompagnent pas du geste approprié dans les derniers mètres.

Après quinze premières minutes rythmées, Liverpool distille un frisson dans la défense de Newcastle. Sur un corner botté par Moreno, Benteke se trouve tout près d'ouvrir le score mais son tir flirte avec la barre transversale d'Elliot (21e). Hormis cette frayeur, les…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant