Newcastle, la panne de réveil

le
0
Newcastle, la panne de réveil
Newcastle, la panne de réveil

Alors que Mike Ashley a mis la main au portefeuille cet été, Newcastle semble continuer sur la mauvaise voie tracée par John Carver l'an dernier. Mais qu'est-ce qui cloche chez les Magpies ?

Lorsqu'il s'agit d'évaluer la forme d'une équipe, les chiffres ne mentent pas, ou très rarement. Ainsi, sur ses 18 dernières sorties en championnat, Newcastle n'a connu la victoire qu'à une seule reprise, pour 13 défaites, et quatre nuls. Un enfer. Pourtant, le très décrié Mike Ashley, propriétaire tout-puissant et généralement silencieux des Magpies, s'était exprimé au micro de Sky Sports avant le dernier match, couperet, et finalement remporté (2-0) face à West Ham à la dernière journée de la saison dernière. Si, au grand dam des supporters, Ashley avait assuré que "le club (n'était) pas à vendre, quel que soit le prix", il avait aussi annoncé du changement en matière d'investissements : "Je vais continuer la politique d'investissements que je mène dans ce club. Nous avons mis le club dans une situation financière intéressante, donc nous sommes capables de dépenser et de viser un peu plus haut grâce à la situation financière où se trouve le club actuellement." Pour le coup, et c'est assez rare pour être signalé, Ashley, sur ce point précis, a tenu sa promesse cet été.

Ambition retrouvée


Car pour effacer l'intérim cauchemardesque de John Carver - 13 points pris sur 54 possibles - Mike Ashley a décidé de voir les choses en grand. Enfin, en plus grand qu'avant. Le chantier a commencé avec la nomination de Steve McClaren, et l'objectif affiché de remporter un titre, comme il le déclare à son arrivée au Mirror : "Gagner une coupe ? C'est l'objectif. Absolument. À 100%. Une fois que vous l'avez fait une fois, vous voulez le refaire, encore et encore. Vous avez vu ce que j'ai réussi à Middlesbrough ? Pourquoi ne pas le refaire ici ? Il y a le public, et les moyens pour. (...) Les moyens financiers sont disponibles. Nous avons vu l'interview donnée par Mike Ashley. Vous faites une déclaration comme celle-ci, vous devez assurer derrière. Il nous a dit : "Voilà, c'est votre job, faites-le. Voici les ressources."" Ainsi, le club va tout d'abord modifier sa stratégie sur le marché des transferts. Finie la "French connection" mise en place par Pardew où, sur la quinzaine de joueurs recrutés en Ligue 1, seuls Cabaye, Sissoko, et dans une moindre mesure Debuchy, Rémy (prêté) et Haïdara ont donné satisfaction.

Des recrues de luxe


Du coup, cet été, Newcastle a mis le paquet,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant