New York: un an après, avec les naufragés de Sandy

le
0
REPORTAGE - Les rescapés de «Frankenstorm» à New York attendent toujours de vraies mesures de prévention.

New York

C'est un simple ruban argenté, un de ces marqueurs adhésifs sans prétention dont on présage qu'ils servent de réminiscence à quelque terrible drame d'un passé reculé. Il barre à hauteur de hanche la devanture du «Red Hook Bait and Tackle», célèbre estaminet de ce quartier excentré de Brooklyn, aux requins et crustacés en guise d'enseigne. Et le drame en question, lui, est encore dans tous les esprits. «L'eau est montée jusque-là, explique Barry, le truculent tenancier, d'un regard vers la sinistre bande adhésive tout en essuyant une pinte fumante. Difficile à imaginer, n'est-ce pas?»

Le 29 octobre 2012, à 19h30, la tempête Sandy, venue droit de la Jamaïque avec des vagues de cinq à dix mètres de haut, a déferlé sur l'avenue van Brunt, emportant tout sur son passage. «Nous avons découvert l'étendue des dégâts le lendemain m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant