New York se relève groggy du choc de l'ouragan Sandy

le
0
La tempête a causé la mort de trente-deux personnes et paralysé la côte Est.

Le nord-est des États-Unis s'est réveillé sous le choc, mardi, après le passage de l'une des pires tempêtes de l'histoire du pays. Sandy, qui a causé la mort d'au moins 32 personnes sur la côte Est et détruit des pans entiers du littoral, promet de paralyser New York pendant plusieurs jours et de bouleverser le cours de la campagne électorale à moins d'une semaine de la présidentielle.

Mardi, environ 7 millions de personnes étaient privées d'électricité dans 13 États. Trois réacteurs de centrales nucléaires ont été mis à l'arrêt par précaution. Le président Obama a décrété «l'état de catastrophe naturelle» dans les États de New York et du New Jersey. Il s'est «tenu au courant» de la situation toute la nuit de lundi à mardi, a fait savoir la Maison-Blanche, et il a suspendu sa campagne jusqu'à ce mercredi, inclus. Il a reçu un hommage inattendu - mais fort bienvenu - de l'un des ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant