New York met fin aux arrestations pour moins de 25 grammes de cannabis

le
0
New York met fin aux arrestations pour moins de 25 grammes de cannabis
New York met fin aux arrestations pour moins de 25 grammes de cannabis

Le maire démocrate de New York Bill de Blasio a annoncé lundi que les personnes en possession d'une quantité inférieure à 25 grammes de cannabis ne seront plus arrêtées, mais elles continueront à être mises à l'amende.

«Un nombre trop élevé de New-Yorkais dont le casier judiciaire est vierge sont arrêtés pour possession de petites quantités de cannabis. Nous avons assisté à une forte baisse du nombre d'arrestations inutiles. Aujourd'hui marque une étape importante», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse organisée avec le chef de la police de la ville, Bill Bratton.

La nouvelle législation entrera en vigueur le 19 novembre et ne prévoit plus d'arrestation pour les détenteurs de moins de 25 grammes de cannabis. En revanche, ils seront cités à comparaître et devront s'acquitter d'une amende pouvant aller jusqu'à 100 dollars, a précisé M. Bratton.

Selon Bill de Blasio, la mesure vise surtout à éviter aux jeunes de devoir porter le fardeau d'une «erreur» de jeunesse toute leur vie. Sa propre fille, Chiara, 19 ans à l'époque, avait reconnu l'an passé qu'elle souffrait de dépression et qu'elle avait consommé de l'alcool et fumé du cannabis.

La loi fédérale américaine interdit toujours de consommer, vendre ou posséder du cannabis, mais deux Etats, le Colorado (ouest) et Washington (nord-ouest), l'ont légalisé. L'Oregon, l'Alaska et la capitale fédérale Washington ont également approuvé sa légalisation la semaine dernière par référendum. En janvier, le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a autorisé son utilisation à des fins médicales.

VIDEO. Faut-il interdire les bonbons au cannabis dans le Colorado ?

VIDEO. Cannabis : les Etats-Unis ouvrent leurs premiers «coffee shops»

La criminalité a baissé de plus de 4 % l'an dernier aux Etats-Unis

La criminalité a baissé de plus de 4% l'an dernier aux Etats-Unis, où plus de 14.000 meurtres ont été commis, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant