New York : la police blesse deux passantes en arrêtant un forcené

le
0
New York : la police blesse deux passantes en arrêtant un forcené
New York : la police blesse deux passantes en arrêtant un forcené

C'est une intervention banale qui a dérapé samedi soir sur Times Square, devant des centaines de New-Yorkais et de touristes médusés. Alors que des policiers se faisaient narguer sur ce lieu mythique par un suspect souffrant visiblement de troubles mentaux, deux passantes ont été victimes des balles perdues des agents. Grièvement blessées, les deux femmes ont été transportées d'urgence à l'hôpital et l'homme a fini par être arrêté.

Agé de 35 ans, le suspect s'avançait dans l'avenue en simulant une arme à feu avec ses mains. Selon les vidéos amateurs publiées par les témoins, les policiers le suivaient, tentant de l'encercler. Lui semblait vouloir continuer son manège, devant une foule intriguée. Jusqu'au moment où il a semblé plus menaçant. Les agents l'ont mis en joue et ont tiré.

L'une des victimes, âgée de 54 ans et marchant avec un déambulateur, a reçu une balle dans le genou. L'autre, âgée de 35 ans, a été blessée à la jambe et la fesse.

VIDEO. Fusillade sur Times Square (document amateur)

Certains témoins ont partagé des photos de la scène sur le réseau social Twitter, comme Kerri Ann Nesbeth qui montre la première victime avec un jean ensanglanté au niveau du genou.

Omg just witnessed NYPD gun down a pedestrian in Times Square @CNN pic.twitter.com/AMCmFGrSZ4? Kerri Ann Nesbeth (@knesbeth) September 15, 2013

This cannot be happening in front of me @CNN pic.twitter.com/aREMVNp8F4? Kerri Ann Nesbeth (@knesbeth) September 15, 2013

Août 2012 : deux fusillades à Times Square

L'an passé au mois d'août, le célèbre carrefour de New York a déjà été le théâtre de deux fusillades, dont l'une ressemble fortement à celle de samedi soir. Le 24 août 2012, neuf personnes sont blessées par balles, dont deux mortellement, devant l'entrée de l'Empire State Building. Le tireur est abattu par des policiers du NYPD. Dans ce cas, il s'agissait d'une dispute entre deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant