New York: des bornes wifi gratuites remplacent les vieilles cabines téléphoniques

le
0
New York: des bornes wifi gratuites remplacent les vieilles cabines téléphoniques
New York: des bornes wifi gratuites remplacent les vieilles cabines téléphoniques

Les bornes interactives ont commencé à pousser comme des champignons sur la 3e avenue et la 8e avenue: New York est en train de se doter du réseau wifi gratuit le plus étendu et rapide au monde, pour remplacer ses vieilles cabines téléphoniques.Impossible de ne pas les voir: les bornes rectangulaires, baptisées LinkNYC, font 2 mètres 89 de haut pour 88 cm de large. De chaque côté, des publicités défilent sur écran numérique. Et sur leur tranche de 25 cm, des services, tous gratuits, pour les touristes et les New-Yorkais.On peut y connecter son téléphone ou sa tablette à un réseau wifi 20 fois plus rapide que l'ordinaire à New York. Son rayon est d'au moins 45 mètres, pouvant aller parfois jusqu'à 100 mètres. Une tablette tactile intégrée à la borne permet d'appeler gratuitement n'importe quel numéro aux Etats-Unis, avec la possibilité de brancher un casque pour préserver l'intimité de la conversation. On peut aussi depuis la tablette consulter une carte pour trouver son chemin; parcourir l'internet, appeler les services d'urgence ou la mairie. Des prises permettent enfin de recharger téléphones et tablettes.Le projet avait été annoncé en novembre. Depuis janvier, CityBridge, le consortium qui a remporté le marché, en a déjà installé 140, dont 40 sont pleinement opérationnelles sur la 3e et la 8e avenue, 24 heures sur 24. Quelque 510 devraient être implantées d'ici l'été dans les cinq arrondissements, et CityBridge prévoit d'en installer 10.000 au total dans les 12 ans, la durée de son contrat avec la mairie.Les premiers retours ont été "extrêmement positifs", affirme à l'AFP Jen Hensley, directrice générale de LinkNYC. "Tout le monde est vraiment enthousiaste, ils sont très impressionnés par la vitesse et la fonctionnalité", ajoute-t-elle.D'autres grandes villes dans le monde ont aussi leur réseau wifi gratuit. "Mais nous pensons qu'entre la conception du réseau et sa taille finale, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant