Neven Subotic, l'Américain

le
0
Neven Subotic, l'Américain
Neven Subotic, l'Américain

Pas sélectionné pour disputer les prochains matchs éliminatoires de la Serbie, la carrière internationale du défenseur du Borussia Dortmund est probablement terminée, si l'on en croit les déclarations du sélectionneur Dick Advocaat. Une situation qui n'est pas sans rappeler son passé chez l'Oncle Sam.

À bientôt 26 ans (il les aura le 10 décembre), Neven Suboti? en a vraisemblablement terminé avec la sélection. Un manque apparent de patriotisme qui a un tout petit peu énervé Dick Advocaat, en charge de la Serbie depuis juillet. « Mon échange de mails et de SMS avec Suboti? ne laisse aucun doute sur le fait qu'il n'aime pas jouer pour l'équipe nationale, a expliqué le Hollandais à Reuters. Je pense que c'est mieux de garder les joueurs avec une telle attitude loin de l'équipe afin de les empêcher de perturber la bonne atmosphère que nous avons. » La définition même de l'hôpital qui se fout de la charité, quand on se souvient qu'en 2010, le gros Dick a démissionné de son poste à la tête de la Belgique, pour reprendre la Russie un mois plus tard.

Quoi qu'il en soit, Suboti? serait donc un traître. Un postulat renforcé par le fait qu'il a déjà tourné le dos à une sélection nationale. En l'occurrence, les États-Unis. Rembobinons. Suboti? est né en 1988 dans la ville de Banja Luka, à l'époque en Yougoslavie, aujourd'hui en Bosnie-Herzégovine. Deux ans plus tard, son père, Zeljko, part travailler en Allemagne. En 1994, alors que la guerre a déjà éclaté, il le rejoint, avec sa mère et sa sœur. Mais Zeljko perd son permis de travail en 1999, et deux choix s'offrent à eux : retourner en Bosnie ou partir. Étant donné que leur pays d'origine se remet à peine, ils choisissent de s'envoler pour le pays des possibilités, les États-Unis.
Goal, naissance d'un prodige
Dans un premier temps établis à Salt Lake City, les Suboti? déménagent à Bradenton pour que leur fille, Natalija, puissent continuer sa carrière de tenniswoman en devenir. C'est là que la vie de Neven bascule. Un jour, il va au parc pour jouer au foot et voit une équipe. Il demande alors aux deux coachs s'il peut s'entraîner avec eux. Ils répondent que leurs joueurs ont deux ou trois ans de plus que lui. Neven ne se démonte pas, rétorque qu'il a déjà joué avec eux par le passé, et finit par participer à l'entraînement. Grande idée. Il s'avère que les coachs en question sont John Hackworth et Keith Fulk, tous deux assistants du sélectionneur des U17 américains. Ils décident d'emmener leur trouvaille dans leurs bagages et, après avoir obtenu un passeport américain, Suboti? dispute la Coupe du monde U17 au Pérou avec la Team USA. « Il n'y a aucun doute sur le fait que si je n'avais pas...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant