Neuvième mois de contraction dans le privé

le
0
RISQUES DE FORTE CONTRACTION DANS LE PRIVÉ AU 4E TRIMESTRE
RISQUES DE FORTE CONTRACTION DANS LE PRIVÉ AU 4E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - L'activité s'est contractée pour le neuvième mois consécutif en novembre dans le secteur privé français, à un rythme cependant moins rapide que le mois précédent, accentuant les risques d'une forte contraction de l'économie au quatrième trimestre 2012.

Selon les premières estimations PMI publiées jeudi par Markit, l'indice PMI manufacturier s'est redressé à 44,7 après 43,7 en octobre. Dix-huit économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 44,0, leurs estimations allant de 42,5 à 45,0.

Cet indice reste inférieur au seuil de 50, ce qui signale une contraction.

L'indice des services a lui aussi augmenté à 46,1, après 44,6 en octobre, un résultat supérieur au consensus (45,0).

L'indice PMI composite progresse à 44,6 après 43,5 en octobre.

Au vu de ces indicateurs, Markit prévoit un recul de 0,7% du produit intérieur brut de la France au quatrième trimestre.

"Un fort déclin de l'activité est signalé par ces chiffres", a dit Chris Williamson, économiste chez Markit. "Nous avons été très surpris par la résistance (de l'économie française) au troisième trimestre telle qu'indiqué par les données officielles. Nous ne pensons pas qu'elles reflètent la situation sous-jacente."

L'Insee a en effet publié une première estimation de la croissance du troisième trimestre à +0,2% qui a surpris les économistes.

La Banque de France prévoit un recul de 0,1% du PIB au quatrième trimestre. Le gouvernement français prévoit quant à lui une croissance de 0,3% sur l'ensemble de 2012 et de 0,8% en 2013.

Selon les indices PMI allemands également publiés jeudi, la baisse de l'activité dans le privé en Allemagne s'est poursuivie pour le septième mois consécutif en novembre et, dans les services, elle a atteint son rythme le plus prononcé depuis trois ans et demi.

Les indices PMI Flash sont calculés sur la base d'environ 85% des réponses de l'échantillon suivi par Markit, composé de 750 entreprises des services et de l'industrie manufacturière.

Jean-Baptiste Vey, avec Brian Love, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux