Neumann : la politique, c'est si simple...

le
0
Thierry Mandon, secrétaire d'État à la réforme de l'État, a dévoilé trois des nouvelles mesures de ce choc de simplification voulu par le président François Hollande.
Thierry Mandon, secrétaire d'État à la réforme de l'État, a dévoilé trois des nouvelles mesures de ce choc de simplification voulu par le président François Hollande.

D'aucuns reprochent en permanence aux responsables politiques - et singulièrement aux ministres en charge - d'être déconnectés de la vie réelle de leurs concitoyens. De ne rien comprendre à ce qui, au quotidien, leur rend l'existence impossible. Il faut croire que ce reproche comporte une part de vérité, puisque certains (Michèle Alliot-Marie, Thierry Mariani, Julien Dray...) ont cru bon de se grimer pour les besoins d'une émission de télévision de la chaîne D8, afin de partager au plus près les réalités quotidiennes des "vraies gens". Thierry Mandon, lui, n'a pas besoin de se déguiser pour s'attaquer à des questions a priori terre-à-terre, mais qui, au quotidien, transforment la vie des citoyens, des contribuables, des salariés, des entrepreneurs, en véritable enfer kafkaïen. Depuis des mois, le secrétaire d'État à la réforme de l'État et de la simplification administrative a choisi de faire de la politique autrement. Les grincheux, les cyniques, les blasés diront, comme d'habitude, que les mesures présentées jeudi dernier par Thierry Mandon n'ont rien d'un "choc de simplification". Les plus idéologues expliqueront que ces mesures auront l'effet du mercurochrome sur une jambe de bois, que la vraie révolution simplificatrice consisterait à jeter au feu le Code du travail et, pourquoi pas, à supprimer les impôts. Et si, pour une fois, au-delà des clivages partisans, au-delà des postures idéologiques et des réflexes claniques, on...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant