Neuf soldats ukrainiens tués, les rebelles disent progresser

le
0

(Actualisé avec déclarations des rebelles) KIEV, 27 janvier (Reuters) - Neuf soldats ukrainiens ont été tués et 29 autres blessés au cours des dernières 24 heures dans les combats contre les forces séparatistes pro-russes dans l'est du pays, a annoncé mardi le porte-parole de l'armée ukrainienne Vladislav Selezniov. Les affrontements en cours en Ukraine sont les plus violents depuis la signature d'un cessez-le-feu en septembre dernier, en particulier dans le secteur de Debaltseve, une ville située au nord-est de leur bastion de Donetsk. Les séparatistes ont annoncé de leur côté avoir contraint l'armée gouvernementale à quitter deux quartiers de la banlieue de Donetsk et réitéré leur volonté de s'emparer de l'ensemble de la région. Les forces loyalistes ont dû quitter les faubourgs de Maryinka et le centre de la ville de Pesky, situés à proximité de l'aéroport de Donetsk, une zone que se disputent âprement les deux camps, a précisé Edouard Basourine, commandant adjoint des rebelles à Donetsk. "Ils contrôlaient auparavant l'intégralité de Maryinka. Désormais, ils ne sont plus que dans les faubourgs", a-t-il dit au téléphone. Les séparatistes disent vouloir repousser les forces gouvernementales à une distance suffisante pour qu'ils ne puissent plus bombarder les villes sous leur contrôle. La capture de l'intégralité de la région de Donetsk passe par celle de la ville portuaire de Marioupol, une ville de 500.000 habitants. Selon Kiev, les bombardements rebelles sur cette localité ont fait 30 morts samedi, mais Edouard Basourine a assuré mardi qu'il n'y avait pour l'heure aucune offensive en cours sur ce front. Le soulèvement séparatiste dans l'est de l'Ukraine, qui a débuté en avril dernier, a fait plus de 5.000 morts selon les Nations unies. (Pavel Polityuk et Alessandra Prentice; Jean-Stéphane Brosse et Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant