Neuf morts dans un double attentat dans le nord du Cameroun

le
0

(Bilan des attentats actualisé, et attaque repoussée) YAOUNDE, 13 septembre (Reuters) - Au moins neuf personnes ont été tuées et 24 autres blessées dimanche dans deux attentats à la bombe à Kolofata dans le nord du Cameroun, ont déclaré les autorités à propos de ce qui semble être des attaques perpétrées par les islamistes du groupe Boko Haram. La première explosion s'est produite à proximité d'un puits, et la seconde aux abords d'une église, dans le quartier de Latin, avant 09h00 locales (08h00 GMT), a déclaré le préfet de région, Babila Akaou. "Neuf personnes ont été tuées et 24 autres blessées", a-t-il dit à Reuters par téléphone. Kolofata se trouve non loin de la frontière avec le nord-est du Nigeria et a été visé à plusieurs reprises par Boko Haram, groupe islamiste qui a lancé son insurrection voici six ans pour tenter de créer un émirat dans le nord du Nigeria. Le Cameroun est l'un des principaux contributeurs de la force régionale qui comptera 8.700 hommes et devrait entamer cette année ses opérations militaires contre Boko Haram. L'armée a d'autre part repoussé dimanche une attaque de Boko Haram contre la ville de Bargam, dans la région de l'Extrême-Nord, a déclaré le colonel Didier Badjeck, porte-parole de l'armée, qui parle de 12 islamistes tués dans ces combats. (Josiane Kouagheu et Sylvain Andzongo; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant