Neuf islamistes, dont un chef algérien, tués dans le Sud tunisien

le
0

(actualisé avec chef islamiste algérien tué) TUNIS, 29 mars (Reuters) - Neuf islamistes, dont un commandant algérien accusé d'avoir contribué à préparer l'attaque du musée du Bardo, ont été tués par des agents de la Garde nationale tunisienne dans le gouvernorat de Gafsa (Sud tunisien), a annoncé dimanche le Premier ministre tunisien, Habib Essid. Le chef islamiste, Khaled Chaïb, également appelé Lokman Abou Sakhr, était accusé d'avoir mené à bien la majeure partie des récentes attaques commises en Tunisie au nom du groupe Okba Ibn Nafaa, qui opère dans les montagnes à la frontière avec l'Algérie. "Nos forces ont tué neuf terroristes au cours d'une vaste opération à Sidi Aïche, dans (le gouvernorat de) Gafsa. Elles ont également saisi des armes et des explosifs", avait rapporté quelques heures plus tôt le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui. Cette opération a été menée samedi soir, quelques heures avant la tenue, ce dimanche à Tunis, d'une "grande marche contre le terrorisme" à laquelle sont attendues des milliers de personnes pour honorer la mémoire des 22 personnes, dont quatre Français, tuées dans l'attaque du musée national du Bardo. Cette attaque avait été revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Le président français François Hollande et le président du Conseil italien Matteo Renzi sont au nombre des personnalités étrangères attendues à cette marche. (Tarek Amara; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant