Neuf civils tués dans des combats dans l'Est ukrainien

le
0

(Actualisé avec Hammond, Kiev, précisions) KIEV/DONETSK, Ukraine, 3 août (Reuters) - Neuf civils ont été tués dans de nouveaux combats entre les forces gouvernementales ukrainiennes et les séparatistes pro-russes autour des villes de Donetsk et Louhansk, derniers bastions des rebelles dans l'est du pays, a-t-on appris dimanche auprès des autorités locales. Dans le secteur de Donetsk, six personnes ont trouvé la mort dans des bombardements et des fusillades qui se sont produits dans les faubourgs de la capitale du Donbass, a dit le maire adjoint de la ville, Kostantin Savinov. D'après une journaliste de Reuters, les déflagrations des obus ont retenti pendant toute la nuit de samedi à dimanche. Des habitants rapportent que plusieurs bâtiments, dont une école, sont en flammes dans le quartier périphérique de Petrovski. A Louhansk, dont de nombreux habitants sont privés d'électricité et parfois même d'eau, les bombardements ont fait trois morts. Le ministre britanniques des Affaires étrangères Philip Hammond a appelé le président russe Vladimir Poutine à persuader les rebelles de mettre fin au conflit et à s'assurer qu'ils n'entravent pas le travail des enquêteurs sur le site du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. "C'est une abomination innommable que, deux semaines après le crash, tous les corps des victimes n'aient pas encore été retrouvés. Et les Russes n'ont pas usé de leur influence auprès des séparatistes", a déclaré Philip Hammond au Sunday Telegraph. "J'avais dit la semaine dernière qu'il existait un homme qui pouvait claquer des doigts et faire avancer les choses et il ne l'a pas fait. Il doit le faire maintenant." Le ministre britannique des Affaires étrangères a exhorté Vladimir Poutine à cesser d'armer les rebelles et à "arrêter de déstabiliser et de s'immiscer" dans le conflit en Ukraine. Le chef d'État russe nie armer les séparatistes et tenter d'orchestrer les événements ukrainiens depuis la chute du président Viktor Ianoukovitch en février. Un porte-parole des forces armées ukrainiennes a annoncé à Kiev que l'armée avait repris les trois-quarts du territoire de l'autoproclamée "République de Donetsk". La Russie a cependant un contrôle ferme de la péninsule de Crimée qu'elle a annexée en mars et les séparatistes résistent avec force à Donetsk, une ville d'un million d'habitants, et Louhansk(400.000 habitants), plus proche de la frontière russe. (Natalia Zinets et Maria Tsvetkova; Henri-Pierre André et Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux