Neuf cents accidents médicaux par jour en milieu hospitalier

le
0
Depuis 2004, le nombre d'«événements indésirables graves» dans les établissements de soins français - de la prescription erronée à l'incident chirugical - n'a pas diminué. Près d'un incident sur deux serait pourtant évitable

Rien n'a changé depuis 2004. Tel est le constat amer de la deuxième enquête officielle sur les événements indésirables graves liés aux soins (Eneis) effectuée en 2009 et dont les résultats ont été rendus publics mercredi. En extrapolant les données recueillies auprès de 114 établissements de soins, privés ou publics, et plus de 8000 patients, les auteurs estiment que le nombre «d'événements indésirables graves» est compris entre 275.000 et 395.000 chaque année. Comprendre derrière cet euphémisme jargonneux qu'il y aurait chaque jour en France environ 750 et 1080 accidents médicaux dans les cliniques et les hôpitaux (environ 900 en moyenne). Un chiffre désespérément stable depuis 2004 puisque près de 45% de ces imprévus seraient «évitables».

Un EIG est qualifié d'évitable quand on peut juger qu'il n'aurait «pas eu lieu si les soins avaient été conformes à la prise en charge considérée comme satisfaisante au moment de sa survenue.» Ainsi, tous les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant