Nette sortie de route pour le marché automobile en France

le
0
Les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 21,7% au premier trimestre et de 23,5% en mars. Les ventes de PSA dégringolent de 33,2% en mars et celles de Renault de 29,8%.

La chute est sévère pour le secteur automobile: les ventes de véhicules neufs accusent un repli de 21,7% au premier trimestre 2012 sur un an, selon les chiffres publiés ce lundi par le comité des constructeurs français d'automobiles et déjà divulgués ce week-end. Au mois de mars, les immatriculations de nouvelles voitures reculent de 23,5% par rapport à un an plus tôt à 197.033 véhicules. Le repli est donc plus marqué qu'en janvier (-20,7%) et février (-20,2%).

En données corrigées des jours ouvrables, le recul ressort à 20% au mois de mars et à 22,9% au premier trimestre.

Les constructeurs français pénalisés

Les marques françaises souffrent particulièrement. PSA Peugeot Citroën chute ainsi de 33,2% en mars et Renault de 29,8%. Sur le trimestre, les ventes des deux constructeurs reculent respectivement de 30,3% et 30,2%.

Parmi les constructeurs étrangers, Volkswagen a vu ses ventes de voitures particulières neuves se replier de 2,3% sur le trimestre, Ford de 14,3% et GM de 29,7%. Les immatriculations de Mercedes ont en revanche progressé de 24,2%, de Hyundai de 24,1% et Toyota de 20,6%.

Il faut dire que les ventes de véhicules avaient été particulièrement soutenues au premier trimestre 2011, le marché profitant de la fin de la prime à casse, qui a été supprimée le 31 décembre 2010 mais qui portait sur les véhicules livrés avant la fin du mois de mars 2011. Sur l'ensemble de l'année 2011, les ventes avaient reculé de 2,1% à 2,2 millions de véhicules.

Pour Dominique Barbet, économiste chez BNP Paribas, «cet effet de base n'explique qu'environ la moitié du déclin observé en mars (...). La consommation privée a été soutenue par les besoins primaires, avec une hausse dans l'alimentation et l' énergie, alors que les autres postes sont restés faibles. Le rebond de la confiance des ménages en mars ne s'est pas traduit dans les ventes de voitures.»

LIRE AUSSI:

» Auto: la bataille de l'ultralow-cost est lancée

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant