Nette hausse des Bourses européennes à l'ouverture

le
0
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert jeudi en nette hausse, soutenues par les rebonds techniques du pétrole et du cuivre dans des marchés qui restent fragilisés par la révision à la baisse des perspectives de croissance mondiale.

Les ventes de détail aux Etats-Unis sont ressorties mercredi en baisse bien plus marquée qu'attendu en décembre, même si ce recul ne reflète probablement pas un retournement durable de la tendance.

Les secteurs de l'énergie et des ressources naturelles pourraient connaître un répit après leurs fortes baisses des dernières séances, après un fort rebond du Brent mercredi en fin de journée, suivi d'un nouveau repli en matinée. Le cuivre se reprend, après sa plus forte baisse en plus de trois ans.

À Paris, l'indice CAC 40 reprend 1,25% à 4.274,17 points vers 09h30. À Francfort, le Dax regagne 1,18% et à Londres, le FTSE 1,08%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 1,21% et le FTSEurofirst 300 de 1,13%.

"Je ne me fierais pas trop au rebond en ce moment", note toutefois Mark Ward, responsable du trading chez Sanlam Securities UK. "Les marchés sont très volatils et le rally semble poussif. L'incertitude concernant les cours du pétrole et la reprise du dollar n'aident pas."

Tous les secteurs sont dans le vert, menés par les valeurs liées à l'énergie (+1,4%), suivies par les bancaires (+1,3%). A Paris, tous les composants sont en hausse dans les premiers échanges. Crédit agricole (+1,7%), BNP Paribas (+1,9%) et Société générale (+1,75%) figurent parmi les plus fortes hausses du CAC 40.

Mercredi, la Banque centrale européenne (BCE) a été confortée dans ses efforts pour prévenir le risque de déflation au sein de la zone euro par des achats massifs de titres souverains avec la publication de l'avis de l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) validant son programme d'opérations monétaires sur titres (OMT).

Quelques bons résultats soutiennent également la tendance.

Beiersdorf, propriétaire de la marque Nivea, s'adjuge 4,8% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires 2014 légèrement meilleur que prévu et a confirmé son objectif de bénéfices sur l'année.

Hennes & Mauritz (H&M), numéro deux mondial du prêt-à-porter, prend 1,3% après avoir fait état d'une hausse supérieure aux attentes, de 15%, de son chiffre d'affaires en décembre.

Le dollar reprend un peu de couleurs après son net recul de la veille lié à l'annonce d'une baisse des ventes de détail en décembre aux Etats-Unis. L'euro demeure faible, autour de 1,1766 dollar, tout en restant près de son plus bas de neuf ans de 1,1728 touché mercredi, sous son cours de lancement en 1999.

Sur le front du pétrole, le Brent retombe d'environ 2,3% après son fort rebond technique de la veille sur ses plus bas de près de six ans.

Le cuivre rattrape une partie de ses pertes de la veille, en hausse de 2,26% à 5.672,50 dollars la tonne, après avoir chuté mercredi de 5,3%.

Les investisseurs attendent la publication de la première estimation du PIB allemand, à 10h00, avant les prix à la production et deux indices d'activité - l'Empire State et le Philly Fed - aux Etats-Unis.

(Juliette Rouillon pour le service français avec Francesco Canepa, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant