Nets progrès dans l'accès aux soins contre le VIH selon Onusida

le
0
    LONDRES, 21 novembre (Reuters) - Plus de 18 millions de 
personnes ont désormais accès à des traitements efficaces contre 
le sida, soit 1,2 million de personnes de plus que fin 2015, a 
annoncé lundi l'agence des Nations unies chargée de la lutte 
contre le sida (Onusida). 
    Dans son rapport annuel, l'Onusida indique que les morts 
liés au sida ont chuté de 45% à 1,1 million en 2015 par rapport 
au pic de 2 millions atteint en 2005. 
    L'agence observe toutefois qu'avec la diminution de la 
mortalité des personnes infectées par le VIH, les défis liés à 
la maladie sont également plus difficiles à surmonter, qu'il 
s'agisse d'endiguer la propagation de la charge virale ou de 
réduire le nombre de nouvelles infections. 
    "Les progrès que nous avons réalisés sont remarquables, 
notamment dans les traitements, mais ils sont également 
incroyablement fragiles", a déclaré Michel Sidibé, directeur 
général de l'Onusida. 
    Le rapport souligne également qu'avec l'allongement de 
l'espérance de vie, le risque d'effets secondaires à long terme 
augmente également. Il prend pour exemple la résistance aux 
traitements et la nécessité d'administrer des soins pour soigner 
d'autres maladies, la tuberculose et l'hépatite C notamment. 
    L'Onusida cible par ailleurs l'Afrique du Sud où les jeunes 
femmes sont parfois contaminées par des hommes plus âgés et 
l'agence réclame une amélioration de la prévention pour rompre 
le cycle des infections. 
    "Les jeunes femmes font face à une menace triple: le risque 
qu'elles soient contaminées par le virus HIV est élevé, elles 
sont peu dépistées et elles adhèrent peu au traitement", 
expliqué Michel Sidibé. 
    Le rapport indique que le nombre de personnes ayant accès 
aux soins vitaux contre le sida s'élève à 18,2 millions et 
observe que plus l'accès au traitement est rapide, plus 
l'espérance de vie s'allonge. 
    En 2015, plus de 5,8 millions de personnes âgées de 50 ans 
et plus vivaient avec le VIH, un nombre inédit qui augmentera si 
les Nations unies atteignent leur objectif en nombre de patients 
sous traitement, fixé à 30 millions d'ici 2020. 
    Depuis son apparition, dans les années 1980, le virus a 
infecté 78 millions de personnes à travers le monde, dont 35 
millions ont perdu la vie. 
 
 (Kate Kelland, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant