NetJets Europe mise sur les vols long-courriers

le
0
La première compagnie d'aviation d'affaires s'apprête à recevoir les deux premiers appareils de sa commande record signée avec Bombardier. Le rythme de livraison pourrait être aménagé.

Depuis quelques jours, les dirigeants de NetJets Europe, la première compagnie d'aviation d'affaires, sont partis à la recherche de «copropriétaires» pour deux nouveaux jets, des Bombardier Global 6000, qui entreront dans sa flotte d'ici à la fin de l'année. Il s'agit du début de la livraison d'une commande historique, signée en mars 2011, de 50 avions et de 70 en option pour un montant global de 6,7 milliards de dollars. Un record dans l'aviation d'affaires.

Les dirigeants prospectent à Genève, Istanbul, Moscou... Le modèle économique de la compagnie repose en effet sur la «multipropriété» des avions. Pour entrer dans le club select des clients de NetsJets et acquérir 1/16e de l'un de ces jets, la plus petite part commercialisée, il faut débourser 3,1 millions de dollars, ce qui donne droit à 50 heures de vol par an dans l'un des avions de la flotte. Un investissement que les dirigeants d'entreprises continuent à apprécier. «Nous avons déjà vendu les deux tiers de chacun de ces deux appareils à deux grands groupes, souligne Marine Eugène, la directrice des ventes de NetJets Europe.

Activité ralentie

Quand les dirigeants d'une entreprise décident d'acquérir leur propre appareil, ils doivent prendre en charge le pilotage, la maintenance de l'appareil... mais ils ne peuvent pas alors organiser le déplacement simultané de plusieurs dirigeants vers des destinations différentes, énumère-t-elle. Notre proposition est de nous occuper de tout et de garantir le meilleur niveau de sécurité, de confort et de confidentialité.»

Si les tout premiers appareils de cette commande historique vont trouver rapidement preneurs, il est toutefois probable que NetJets va réaménager leur rythme de livraison. «Depuis le deuxième semestre 2011, nous constatons que notre activité s'est ralentie. Elle s'est polarisée sur certaines zones géographiques. L'année 2012 a confirmé cette tendance, observe Marine Eugène. Les vols court-courriers en Europe se sont tassés. En revanche, les demandes vers la Russie, la Chine, l'Amérique du Sud, l'Afrique sont beaucoup plus fortes que l'an dernier.» Ces nouveaux appareils dont le rayon d'action atteint 13 heures de vol répond à ces besoins.

«Les cinquante appareils vont permettre de remplacer les plus vieux avions de notre flotte, tandis que les 70 autres sont destinés à accompagner notre croissance», explique Marine Eugène.

La compagnie, qui appartient à Berkshire Hathaway, le holding du milliardaire Warren Buffett, a depuis battu son propre record avec une commande de près de 10 milliards de dollars passée en juin à Cessna et à Bombardier pour 125 appareils et 300 en options.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant