Netflix gagne plus d'utilisateurs que prévu et dépasse les 60 millions

le
0
Netflix gagne plus d'utilisateurs que prévu et dépasse les 60 millions
Netflix gagne plus d'utilisateurs que prévu et dépasse les 60 millions

Le service américain de vidéo en ligne Netflix, en pleine expansion internationale, a gagné plus d'utilisateurs que prévu au premier trimestre pour dépasser les 60 millions à l'échelle mondiale, a-t-il annoncé mercredi.Le service revendiquait 62,27 millions d'utilisateurs fin mars dans le monde. Cela représente un gain de 4,88 millions en trois mois, quand les analystes tablaient en moyenne sur seulement 4 millions.Netflix a notamment gagné 2,60 millions d'utilisateurs à l'international, où son audience atteint désormais 20,88 millions de personnes et où il reconnaît dans sa lettre trimestrielle aux actionnaires avoir enregistré "une croissance plus forte que prévu sur plusieurs marchés". Le groupe, qui affiche l'ambition d'être présent d'ici fin 2016 dans tous les pays du monde, vient notamment de lancer son service en Australie et en Nouvelle-Zélande, avant le Japon annoncé pour cet automne.Au total, ses utilisateurs dans le monde ont regardé 10 milliards d'heures de programmes au premier trimestre, et le chiffre d'affaires a bondi de 24% sur un an à 1,57 milliard de dollars.La bonne surprise sur le nombre d'abonnés permettait à l'action Netflix de s'envoler de plus de 11% vers 21H50 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street. Si cette évolution se confirme jeudi en séance officielle, l'action dépassera pour la première fois de son histoire la barre des 500 dollars.Le bond des abonnements a éclipsé une chute plus forte que prévu des bénéfices, plombés en particulier à l'international par le renchérissement du dollar.Le bénéfice net de Netflix a été réduit de plus de moitié sur un an, tombant de 53 à 24 millions de dollars. Le bénéfice par action, la référence à Wall Street, a pour sa part chuté à 38 cents quand les analystes visaient en moyenne 69 cents. Le groupe souligne toutefois que sans les effets de change défavorables, il aurait atteint 77 cents.Les bénéfices de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant