Netflix en France: le secteur audiovisuel et du cinéma en ébullition

le
0
Netflix en France: le secteur audiovisuel et du cinéma en ébullition
Netflix en France: le secteur audiovisuel et du cinéma en ébullition

Rendez-vous au plus haut niveau, réactions en série : entre inquiétude et pragmatisme, le monde du cinéma et de l'audiovisuel se prépare activement à l'arrivée en France du groupe américain de vidéo en ligne Netflix, prévue à l'automne.Alors que se précise un lancement en France, évoqué depuis plusieurs mois, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a reçu lundi des dirigeants de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement sur internet (SVOD), qui diffuse films et séries, dont certaines auto-produites telles que la célèbre "House of Cards". Après des rendez-vous ces derniers mois à Bercy ou à l'Elysée, le secrétaire général de Netflix, David Hyman, et le responsable des affaires publiques du groupe, Christopher Libertelli, ont aussi rencontré lundi le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Olivier Schrameck. "La décision de Netflix d'aborder le marché français est prise", dit-on au ministère de la Culture. Pour la ministre, "il n'est pas question de leur fermer la porte, mais de les sensibiliser à l'intérêt pour eux de participer à notre écosystème". "Netflix a vraiment tout intérêt à être coopératif avec le monde du cinéma et de l'audiovisuel français" car "il a besoin de contenus locaux pour développer une offre susceptible de plaire au public français", a-t-elle souligné lundi.Conscient de cette nécessité, Netflix voudrait même commander une série originale française pour la diffuser auprès de ses abonnés dans l'Hexagone, et aurait contacté en ce sens de nombreux producteurs, selon le site internet de BFM Business vendredi.Né à la fin des années 90 comme un simple service de location de DVD par correspondance, Netflix, qui comptait 44 millions d'abonnés dans le monde fin 2013 et est déjà présent dans certains pays d'Europe -au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves-, fait cependant peur aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant