Netflix dépasse les 65 millions d'utilisateurs

le
0
Netflix dépasse les 65 millions d'utilisateurs
Netflix dépasse les 65 millions d'utilisateurs

Le service américain de vidéo en ligne Netflix continue de séduire de plus en plus d'internautes grâce à sa politique coûteuse de productions originales et d'expansion internationale.Le service de vidéo en flux (streaming) revendiquait 65,55 millions d'utilisateurs fin juin, soit un gain de 3,28 millions en trois mois et de 15,51 millions en un an, a-t-il annoncé mercredi.Son chiffre d'affaires total, qui inclut toujours une petite activité historique de location de DVD, affiche au deuxième trimestre un bond de 23% sur un an à 1,64 milliard de dollars. Son bénéfice net en revanche a plongé de 63% à 26 millions de dollars.Le groupe, qui investit notamment beaucoup dans la production originale de séries et de films afin d'avoir des exclusivités pour attirer des utilisateurs, chiffre notamment à 10,1 milliards de dollars ses obligations financières pour les contenus en streaming ce trimestre."Presque 99% des membres de Netflix ont interagi avec les contenus originaux", assure-t-il dans sa lettre trimestrielle aux investisseurs, y voyant "une indication que nous sommes sur la bonne voie".Les résultats annoncés semblaient également appréciés à Wall Street, où le titre du groupe bondissait de 9,86% à 107,86 dollars vers 23H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle.Netflix réaffirme son intention de renforcer ses investissements dans la production originale. Après les séries comme "House of Cards" ou "Orange is the new black", son premier film, "Beasts of No Nation" avec notamment l'acteur Idris Elba, sortira sur Netflix et dans certains cinémas en octobre. Le groupe a aussi annoncé un film avec Brad Pitt, "War Machine", pour l'année prochaine.Alors que le gros de ses nouveaux utilisateurs au deuxième trimestre (2,37 millions) venaient de l'étranger, le service affiche par ailleurs toujours l'ambition d'être accessible dans le monde ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant