Netanyahu va demander à Obama des assurances sur l'Iran

le
0

par Matt Spetalnick WASHINGTON, 1er octobre (Reuters) - Barack Obama et Benjamin Netanyahu aborderont les dossiers épineux du nucléaire iranien, de la paix au Proche-Orient et des frappes contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie mercredi lors d'une brève visite du Premier ministre israélien à Washington. Pour ces entretiens, prévus à partir de 11h20 (15h20 GMT), Benjamin Netanyahu a mis l'Iran en tête de l'ordre du jour, dit-on de source israélienne. Le chef du gouvernement israélien demandera au président américain de tenir sa promesse selon laquelle "il vaut mieux pas d'accord du tout qu'un mauvais accord", à propos des discussions entre Téhéran et six grandes puissances mondiales (le "P5+1") sur le programme nucléaire controversé de la République islamique. Tout en cherchant à rassurer Benjamin Netanyahu sur sa politique vis-à-vis de l'Iran, Barack Obama n'accédera pas pour autant au souhait d'Israël de voir imposer à Téhéran un démantèlement total de ses capacités nucléaires dans le cadre de l'accord global en cours de négociation, dit-on de source américaine. Benjamin Netanyahu profitera de cette rencontre dans le Bureau ovale pour réitérer ce qu'il a dit lundi devant l'Assemblée générale des Nations unies, à savoir que pour lui, un Iran doté de l'arme nucléaire constituerait une menace beaucoup plus grande que les combattants de l'Etat islamique qui se sont emparés de zones importantes en Syrie et en Irak. ID:nL6N0RU4PU Israël, réputé être le seul pays du Proche-Orient à détenir l'arme atomique, juge que le programme nucléaire iranien, présenté par Téhéran comme étant à visées exclusivement civiles, constitue une menace pour son existence. LA SITUATION À GAZA AUSSI ABORDÉE Tout en soutenant la coalition internationale créée pour lutter contre l'EI (ou EIIL selon l'ancien acronyme utilisé par les Etats-Unis), Israël craint que les puissances mondiales ne relâchent leur vigilance à propos du programme nucléaire iranien pour que Téhéran participe à la lutte contre le groupe djihadiste sunnite. "Le président dira clairement que même l'accent mis au niveau international sur le combat contre l'EIIL n'amoindrit en aucune façon sa volonté d'empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire", explique le responsable américain. La réunion de mercredi sera aussi la première rencontre en tête à tête entre les deux dirigeants depuis la rupture en avril dernier des négociations de paix entre Israël et les Palestiniens menées sous l'égide des Etats-Unis. Washington a rejeté la responsabilité de cet échec sur les deux camps tout en soulignant que la poursuite de la politique d'implantation des colonies juives en Cisjordanie y avait contribué. Israël n'a pas apprécié. La situation dans la bande de Gaza, où règne une trêve provisoire après 50 jours de guerre entre Israël et le Hamas palestinien, sera également abordée, dit le responsable américain. Dans son discours à l'Assemblée générale des Nations unies mercredi dernier, Barack Obama a déploré que "de trop nombreux Israéliens" étaient prêts à abandonner les efforts de paix. ID:nL6N0RP48Z (Avec Dan Williams et Jeffrey Heller à Jérusalem; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant