Netanyahu revient sur ses propos concernant l'Etat palestinien

le
3

(Actualisé avec réaction de la Maison blanche, contexte) WASHINGTON, 19 mars (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, sorti grand vainqueur des élections législatives de mardi, a affirmé jeudi qu'il n'avait pas renoncé à son engagement en faveur de la création d'un Etat palestinien, mais estime que les circonstances politiques n'y sont pas favorables. "Je ne veux pas d'une solution à un Etat. Je veux une solution durable à deux Etats. Mais, pour cela, les circonstances doivent changer", a-t-il déclaré jeudi à la chaîne américaine MSNBC. "Je n'ai pas changé de politique. Je ne me suis jamais rétracté de mon discours prononcé il y a six ans à l'université Bar-Ilan où j'appelais à un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaisse l'Etat juif", a-t-il insisté. "Ce qui a changé, c'est la réalité", a-t-il poursuivi en citant notamment le refus de l'Autorité palestinienne de reconnaître le caractère juif de l'Etat d'Israël et le maintien du contrôle de la bande de Gaza par le Hamas. Au dernier jour de la campagne électorale, lundi, Netanyahu avait promis qu'un Etat palestinien ne verrait pas le jour tant qu'il serait Premier ministre. (voir ID:nL6N0WI3GU ) Sa sortie lui avait valu de vives critiques, notamment de la part des Etats-Unis, tandis que les dirigeants palestiniens ont demandé à la communauté internationale d'exercer une pression sur Israël et de les soutenir dans leur combat vers la création unilatérale d'un Etat palestinien. "Il est clair qu'Israël a voté en faveur d'un enterrement du processus de paix, contre la solution à deux Etats et pour la poursuite de l'occupation et des colonies", a déclaré mercredi Saëb Erekat, négociateur palestinien en chef aux dernières discussions avec Israël. (voir ID:nL6N0WK3ZC ) A Washington, le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest, a déclaré jeudi que les propos de campagne de Netanyahu démontraient clairement qu'il tournait le dos à la solution à deux Etats, principe fondamental du processus de paix israélo-palestinien. Il a ajouté que des contacts étaient en cours pour programmer une conversation téléphonique entre Barack Obama et Benjamin Netanyahu. "Nous travaillerons ensemble, nous devons le faire", a commenté le Premier ministre israélien sur MSNBC. (Doina Chiacu avec Julia Edwards; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berco51 le mardi 24 mar 2015 à 11:40

    C'est vrai que vous détenez la vérité, j'avais oublié

  • 35924358 le vendredi 20 mar 2015 à 08:48

    Berco51 n'a toujours rien compris. Bah ! Tant pis pour lui.

  • berco51 le jeudi 19 mar 2015 à 21:07

    Aie aie proposer un état démilitarisé c'est le massacre assuré