Netanyahu prêt à parler de paix, mais d'abord des colonies

le , mis à jour à 13:29
0

JERUSALEM, 26 mai (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu propose de reprendre les négociations de paix avec les Palestiniens en s'attachant en priorité à désigner les implantations juives qu'Israël pourra conserver et étendre en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, a déclaré mardi un responsable israélien. Les discussions ont été suspendues en avril 2014, les Palestiniens condamnant la poursuite de la colonisation dans les territoires occupés et les Israéliens dénonçant l'accord de réconciliation entre l'Autorité palestinienne et les islamistes du Hamas au pouvoir à Gaza. Interrogé sur la proposition de Netanyahu, un porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas a répété que les implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est devaient être arrêtées avant toute reprise des négociations. Il a ajouté que tous les aspects du conflit devaient être abordés ensemble, sans accorder de priorité au dossier des colonies. Lors d'une rencontre mercredi dernier à Jérusalem avec la porte-parole de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, Benjamin Netanyahu a déclaré qu'une partie des territoires capturés par Israël en 1967 lors de la Guerre des Six-Jours devait rester aux mains des Israéliens, a précisé le responsable israélien dont les propos ont d'abord été rapportés par le quotidien Haaretz. "En conséquence, les négociations devraient reprendre afin de définir les secteurs où nous pourrons construire", a-t-il ajouté. Selon un diplomate occidental, la proposition de Netanyahu marque une certaine évolution de sa position mais pas suffisamment pour permettre la reprise des discussions. Un autre diplomate occidental estime, lui, que les propos du Premier ministre israélien ne font que créer "l'illusion d'un progrès". "Netanyahu sait très bien que les Palestiniens n'accepteront jamais de reprendre les négociations sur une telle base", a-t-il dit. (Maayan Lubell avec Ali Sawafta et Luke Baker, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant