Netanyahu consulte, décision attendue sur des élections anticipées

le
0

JERUSALEM, 1er décembre (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se prononcera dans les tout prochains jours sur l'opportunité de provoquer des élections législatives anticipées en Israël, a déclaré lundi matin un de ses conseillers. "S'il parvient à la conclusion qu'il peut diriger Israël convenablement avec ce gouvernement, il continuera. Sinon, il remettra son mandat en jeu parce que c'est sa responsabilité", a dit Nir Hefetz au micro de la radio militaire israélienne. Les dissensions qui secouent la coalition au pouvoir sur le budget 2015, la politique à l'égard des Palestiniens ou la volonté d'inscrire dans la Constitution le caractère juif de la nation israélienne alimentent depuis des semaines les spéculations sur un retour anticipé aux urnes. Netanyahu doit s'entretenir ce lundi et mardi avec les responsables des partis associés à sa coalition. Naftali Bennett, ministre de l'Economie et chef du parti nationaliste religieux Maison juive (12 élus à la Knesset), et Yaïr Lapid, ministre des Finances et chef du parti centriste Yesh Atid (19 élus), seront reçus ce lundi. Mardi, ce sera au tour de Tzipi Livni, sa ministre de la Justice qui dirige le parti centriste Hatnuah (six élus). "Dans les prochains jours, Netanyahu va déterminer s'il peut gouverner avec la coalition actuelle", a dit Nir Hefetz. L'actuelle mandature court théoriquement jusqu'à 2017. Un sondage publié dimanche par le journal de gauche Haaretz montre que Netanyahu, malgré une popularité en déclin, l'emporterait très certainement si des élections avaient lieu aujourd'hui. Le gouvernement Netanyahu entré en fonction en 2013 s'appuie sur une coalition de cinq partis à la Knesset: le Likoud, Israel Beitenou, Maison Juive, Yesh Atid et Hatnuah. Moshe Ya'alon, ministre de la Défense et élu du Likoud de Netanyahu, a estimé dimanche que des élections anticipées seraient sans doute nécessaires. "La situation actuelle ne peut pas durer", a-t-il dit à la deuxième chaîne de télévision israélienne. (voir ID:nL6N0TK0TC ) Mi-novembre, un autre ministre issu des rangs du Likoud, Gilad Erdan, prédisait des élections dans un délai de quatre à six mois. "Si nos partenaires de coalition continuent de se comporter ainsi, je ne serai pas surpris si des élections ont lieu entre mars et mai 2015", déclarait le ministre de l'Intérieur. (Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant