Netanyahu accélère un projet de développement des colonies

le
1

JERUSALEM, 27 octobre (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu va accélérer la procédure nécessaire à la mise en chantier d'un millier de logements pour colons à Jérusalem-Est pour tenter d'assurer la cohésion de sa coalition sans froisser Washington, a-t-on appris lundi auprès d'un membre d'un gouvernement. Le Foyer juif, parti ultranationaliste dirigé par le ministre de l'Economie Naftali Bennett, menace de quitter le gouvernement s'il refuse de procéder à un appel d'offres pour la construction de 2.000 logements dans les colonies juives de Cisjordanie. Quelques heures avant l'ouverture de la session d'hiver du Parlement, Benjamin Netanyahu a opté pour un compromis en ordonnant "l'accélération d'un projet portant sur la construction de 1.000 nouvelles unités à Jérusalem - approximativement 400 à Har Homa et 600 à Ramat Shlomo", a annoncé un haut fonctionnaire. Les pouvoirs publics n'ont toutefois pas garanti qu'ils seraient construits. Le projet n'est en outre pas nouveau, a souligné Pepe Alalu, membre de la commission municipale de la planification et du logement, ce qui n'a pas apaisé l'Autorité palestinienne. "Nous condamnons fermement la dernière annonce israélienne concernant le développement de colonies illégales dans et autour de Jérusalem-Est, capitale de l'Etat de Palestine", a déclaré Saëb Erekat, négociateur palestinien en chef. "Ce n'est pas le moment d'accélérer le développement des colonies parce qu'il y a une crise avec les Etats-Unis et le monde", a quant à lui estimé Yair Lapid, ministre israélien des Finances et chef de file du parti centriste Yesh Atid. (Jeffrey Heller, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 27 oct 2014 à 16:06

    EI, H.ezbollah, Al Qaeda, Hamas... Syrie, Irak, Egypte, Nigéria, Soudan, Tchetchénie, Gaza... Maintenant Canada, USA, Angleterre... Bref. Toujours les mêmes, partout. L'Occident commence à prendre conscience de la situation, mais laisse l'Iran fabriquer ses bombes nucléaires. Hélas.