Nétanyahou s'est pris les pieds dans le tapis électoral

le
0
DÉCRYPTAGE - Le premier ministre sortant garde toute les chances d'être désigné à la tête du gouvernement, mais il aborde les négociations avec ses partenaires politiques dans une position défavorable.

Correspondant à Jérusalem

Aux législatives israéliennes, la liste de Nétanyahou est arrivée en tête avec 31 sièges. Mais c'est un piètre score: la coalition entre le Likoud et les ultra-nationalistes d'Israël Beitenou, qu'il a lui-même créée, obtient 11 élus de moins que dans l'assemblée sortante. Entré en campagne grand favori, quasiment assuré par ses conseillers d'une réélection triomphale, Benyamin Nétanyahou a vu sa position se détériorer à toute vitesse pendant les derniers mois.

Les électeurs du Likoud, démobilisés par une victoire annoncée, par un chef sans message et un parti sans programme, se sont portés vers deux nouvelles figures politiques: Yair Lapid, ex-présentateur de télévision charismatique, et Naftali Bennett, le candi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant