Nétanyahou indispose à nouveau les États-Unis 

le
0
Il se dit prêt à accepter le plan de paix du Quartette, mais autorise la construction de plus de mille nouveaux logements à Jérusalem-Est.

D'accord pour un nouveau plan censé aboutir à un accord de paix à la fin de l'an prochain, mais pas au prix de Jérusalem : tel est le message de Benyamin Nétanyahou. Histoire de bien mettre les points sur i, le ministère israélien de l'Intérieur vient de donner son feu vert à la construction de 1 100 logements à Gilo, un quartier israélien situé dans la partie arabe de Jérusalem. Dans le monde, cette décision a provoqué un tollé, y compris aux États-Unis, qui se sont déclarés «profondément déçus».

Mais Benyamin Nétanyahou est passé outre. «Gilo n'est pas une colonie, c'est un quartier situé au c½ur de Jérusalem près du centre-ville», explique Mark Regev, son porte-parole. Actuellement plus de 200 000 Israéliens vivent dans une douzaine de nouveaux quartiers construits après la conquête de la partie orientale de la ville en 1967. Mais son annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les Palestiniens espèrent de leur cü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant