Nétanyahou étrillé par un ex-chef du Shin Beth

le
0
La charge de Yuval Diskin, ex-patron de la sécurité intérieure, tombe mal avant les élections.

Correspondant à Jérusalem

Le slogan de campagne de Nétanyahou, «un premier ministre fort», vient d'être sérieusement écorné par Yuval Diskin, l'ancien chef du Shin Beth, les services de sécurité intérieure israéliens. Dans un entretien publié par le quotidien Yedioth Ahronoth, Diskin décrit un Nétanyahou velléitaire et indécis, presque irresponsable, plus soucieux de son image politique que des intérêts nationaux. Le coup est d'autant plus dévastateur pour le premier ministre sortant qu'il émane d'un personnage qui a occupé, entre 2005 et 2011, l'un des postes les plus sensibles de l'appareil sécuritaire du pays et qui, après 38 ans de carrière dans le renseignement, est difficilement soupçonnable de «gauchisme».

Participant à des réunions régulières avec le premier ministre et le ministre de la Défense, Ehoud Barak, Diskin explique commen...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant