Nétanyahou dénonce l'accord du Caire, «fatal à la paix»

le
0
À Paris jeudi, le premier ministre israélien plaide contre un vote à l'ONU sur la création d'un État palestinien.

Benyamin Nétanyahou est engagé dans une course-poursuite avec Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne. Objectif: convaincre d'ici à septembre les Européens et les États-Unis de s'opposer, ou à défaut de s'abstenir, lors d'un vote sur la création d'un État palestinien à l'ONU. Après une étape à Londres mercredi, le premier ministre israélien était attendu jeudi à Paris et à la fin du mois à Washington, où il doit présenter une «initiative de paix» devant le Congrès.

Hasard du calendrier: les visites dans les deux capitales européennes ont eu lieu au moment même où Mahmoud Abbas prenait une longueur d'avance. Mercredi au Caire, le président palestinien a officialisé la réconciliation entre le Fatah, son mouvement, et les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza après quatre années de querelles, qui ont parfois dégénéré en affrontements armés. Très optimiste, Mahmoud Abbas a proclamé que «les Palestiniens ont tourné

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant