Nétanyahou calme le jeu à Jérusalem

le
0
Le premier ministre israélien résiste aux pressions de ceux qui veulent une riposte d'ampleur contre le Hamas.

Benyamin Nétanyahou paraît décidé à ne pas se laisser entraîner dans une aventure militaire. Après l'attentat à la bombe près d'une station d'autobus à Jérusalem mercredi, qui a coûté la vie à une ressortissante britannique et la poursuite des tirs de roquettes de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, le premier ministre affirme sa «volonté de fer face au terrorisme». Mais dans la foulée, il précise bien qu'il faut agir de «façon responsable et intelligente». Une réponse claire aux pressions exercées par les «durs» de sa majorité tels qu'Avigdor Lieberman, son chef de la diplomatie ainsi que par une partie de l'état-major de l'armée qui prône une invasion de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas ou, à défaut, une campagne systématique d'éliminations ciblées visant les dirigeants de ce mouvement islamiste.

Cette prudence se constate sur le terrain. L'armée israélienne a reçu ordre d'éviter une escalade et de se contenter de lancer des représ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant