Nétanyahou applaudit Romney à tout rompre

le
2
Officiellement, le premier ministre israélien assure qu'il n'a pas l'intention de s'immiscer dans la campagne américaine. Mais les motifs de friction avec Barack Obama ne manquent pas.

Jérusalem

Républicain de c½ur, Benyamin Nétanyahou a bien du mal à cacher ses préférences pour la présidentielle américaine, et ce d'autant plus que ses relations avec Barack Obama virent à l'aigre sur le dossier iranien. Signe des temps: il a accordé un traitement quasi présidentiel à Mitt Romney lors de la visite du candidat républicain à Jérusalem à la fin juillet. Une caricature parue hier dans Yédiot Aharonot, le quotidien le plus vendu, illustre cette préférence. On y voit Nétanyahou assis dans un fauteuil devant un poste de télévision qui retransmet des images de la convention républicaine. Il agite une pancarte sur laquelle est écrit «Romney2012», tout en proclamant: «Yes, we can (oui, nous le pouvons)» le slogan d'Obama utilisé cette fois-ci pour souhaiter son éviction de la Maison-Blanche.

Officiellement, bien sûr, le premier ministre israélien assure qu'il n'a aucune intention de s'immiscer dans les affaires intérieures américaines. Tou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • derastea le lundi 3 sept 2012 à 11:12

    Et si c'est Obama qui gangne, il aura les coudées plus francheS pour contraindre Israel a négocier la paix des braves. Cela pourait être une grande oportunité pour régler ce probléme. Espérons

  • paumont1 le lundi 3 sept 2012 à 10:50

    l'extrême droite israélienne aime l'extrême droite américaine, quoi de plus normal?