Net rebond toujours pour les marchés européens à la mi-séance

le
0
NET REBOND TOUJOURS DES MARCHÉS EUROPÉENS À MI-SÉANCE
NET REBOND TOUJOURS DES MARCHÉS EUROPÉENS À MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes restent orientées en net rebond vendredi à mi-séance, soutenues par le pétrole et les métaux, et Wall Street est attendue en légère hausse, tandis que le dollar s'apprête à afficher sa troisième semaine de gains d'affilée dans la perspective d'un prochain relèvement des taux aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 prenait 1,06% à 4.328,05 points vers 13h00. À Francfort, le Dax gagnait 0,8% et à Londres, le FTSE s'adjugeait 1,3%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l'EuroStoxx 50 de la zone euro avancent tous deux de 0,97%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en progression de 0,2 à 0,3%.

Tous les indices sectoriels sont dans le vert en Europe, valeurs minières et pétrolières en tête, avec des gains respectifs de 2,1% et de 1,6%, à l'instar du pétrole et des matières premières.

La tendance est portée par UniCredit, première banque d'Italie par les actifs, qui gagne 5%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après des informations selon lesquelles elle envisage des cessions d'actifs.

Le suisse Richemont (-3%) pèse en revanche sur le secteur du luxe.

Le groupe suisse a déclaré ne s'attendre à aucune amélioration de l'environnement opérationnel à court terme après un nouveau ralentissement de la croissance des ventes à taux de change constants au dernier trimestre de son exercice annuel et une chute de 15% des ventes en avril, conséquence de la faiblesse du marché des montres à Hong Kong et en Europe. Son compatriote du secteur, Swatch Group, perd 1,87% dans son sillage.

Dans le secteur automobile, Daimler perd 0,7%, plus net repli du Stoxx 50. Le groupe allemand a abaissé, jeudi, ses prévisions de résultats pour sa branche camions et annoncé qu'il provisionnerait quelque 500 millions d'euros dans ses comptes 2016 pour le rappel en Amérique du Nord de certaines de ses voitures équipées d'airbags du japonais Takata.

Technip contre-performe aussi avec une perte de 1% après un gain de plus de 6% la veille, à la suite d'une information selon laquelle l'Etat français restera un actionnaire "durable" du groupe français qui va fusionner avec l'américain FMC Technologies.

Sur le marché des changes, le dollar se maintient à ses plus hauts niveaux en près de deux mois face à un panier de devises de référence, en passe d'afficher sa troisième semaine de gains d'affilée, dans la perspective d'une hausse des taux américains. Il a atteint un pic de trois semaines à 110,39 yens et se traite encore à 111,34 yens vers la mi-séance.

Les investisseurs seront attentifs aussi à la réunion de deux jours du G7, qui débute à Sendai, au Japon, et devrait être dominée par des divergences sur les questions de politique budgétaire ou de change entre les pays membres.

L'euro se traite juste au-dessus de 1,12 dollar, après avoir touché son plus bas niveau en sept semaines à 1,1180 dollar.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant