Net rebond des Bourses européennes en clôture

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes, les cours de nombreuses matières premières et les rendements obligataires ont nettement rebondi mardi, les investisseurs trouvant des raisons d'espérer dans l'annonce d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire chinoise.

Au lendemain de la plus forte baisse subie par les actions européennes en sept ans, le CAC 40 à Paris a terminé sur un gain de 4,14% (+181,40 points) à 4.564,86, sa meilleure performance en pourcentage en une séance depuis juin 2012. Le Footsie britannique a progressé de 3,09% et le Dax allemand de 4,97%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 s'adjugeait 4,69% et le FTSEurofirst 300 4,44%.

L'indice large paneuropéen Stoxx 600 a pris 4,18%, sa plus forte hausse depuis septembre 2011.

La Bourse d'Athènes, dont la chute avait dépassé 10% lundi, a quant à elle regagné 9,38%.

Aucune des valeurs du CAC et aucun des grands indices sectoriels du Stoxx 600 n'a fini dans le rouge. Au sein de l'indice parisien, la meilleure performance revient à Alcatel-Lucent avec un bond de 7,05%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street affichait également un rebond marqué au lendemain de sa pire séance depuis 2011. L'indice Dow Jones gagnait 2,37%, le Standard & Poor's-500 2,46% et le Nasdaq Composite 3,27%, grâce entre autres à un bond de 5,5% d'Apple.

Quant à l'indice MSCI des marchés émergents, il prend 2,6%, sa plus forte hausse en deux ans, après sept séances consécutives dans le rouge.

La Banque populaire de Chine a annoncé en fin de journée à Pékin une nouvelle baisse de ses principaux taux d'intérêt, la deuxième en deux mois, et une réduction des réserves obligatoires imposées aux banques, afin de soutenir l'économie après deux jours de chute des marchés boursiers du pays.

La Bourse de Shanghaï avait auparavant fini sur une nouvelle chute de plus de 7%, l'indice CSI300 revenant à son niveau de décembre dernier.

Pour les économistes, l'intervention de la banque centrale montre que les autorités chinoises restent prêtes à intervenir pour canaliser l'évolution des marchés financiers. Mais certains analystes restent prudents sur la pérennité du rebond.

"Le rally d'aujourd'hui peut être mis au crédit des chasseurs de bonnes affaires qui reviennent peu à peu sur le marché à des niveaux de valorisation désormais jugés raisonnables", explique Terry Sandven, responsable de la stratégie d'U.S. Bank Wealth Management, tout en mettant en garde contre le "mur d'incertitude" qui entoure les perspectives de croissance mondiale.

Sur le marché des changes, le dollar, tombé lundi à son plus bas niveau depuis sept mois, reprend plus de 1,3% face à un panier d'autres grandes devises de référence et l'euro, remonté lundi au-dessus de 1,17 dollar, revient tout près de 1,14, en baisse de plus de 1,7% sur la journée.

Le pétrole, comme les marchés actions, regagne du terrain, autour de 39,25 dollars le baril pour le brut léger américain et de 43,30 dollars pour le Brent, mais il reste proche de ses plus bas de six ans et demi.

Le cuivre, lui, s'apprécie de 1,8%.

Quant aux emprunts d'Etat américains, recherchés lundi en raison de leur statut de valeur refuge, ils pâtissent du rebond des actions, le rendement à 10 ans repartant à la hausse, tout près de 2,10% contre un plus bas de 1,9050% lundi soir. Son équivalent allemand finit la journée autour de 0.737%, contre 0,51% la veille.

(Sinead Carew, avec Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant