Nestlé se déleste de Plancoët, sa dernière eau régionale française

le
0
La vente de Plancoët (30 salariés, 8,2 millions d'euros de ventes) concerne aussi l'eau minérale bretonne Sainte-Alix.

Le recentrage de Nestlé Waters sur ses marques nationales et internationales - Vittel, Perrier, Contrex, San Pellegrino, Quézac - est achevé en France. La filiale eaux minérales du géant suisse de l'agroalimentaire a cédé l'eau minérale bretonne Plancoët à la société des eaux minérales d'Ogeu (Semo) implantée dans les Pyrénées-Atlantiques. La vente de Plancoët (30 salariés, 8,2 millions d'euros de ventes) concerne aussi l'eau minérale bretonne Sainte-Alix. Elle sera effective le 30 décembre prochain.

«Désormais, nous n'avons plus d'eaux régionales en France», résume un porte-parole de Nestlé Waters. «Il s'agit d'une décision stratégique de se désengager des marques régionales pour se concentrer sur les marques nationales», souligne la direction de Plancoët.

L'été dernier, le suisse avait vendu au belge Spadel les eaux minérales de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant