Nestlé: sanctionné après les résultats semestriels.

le
0

(CercleFinance.com) - Le titre Nestlé affiche une deuxième séance de baisse consécutive avec un repli aujourd'hui de 1,2%.

Suite à la dernière publication du groupe, Credit Suisse réitère son opinion 'sous-performance' et rehausse son objectif de cours de 67,5 à 70 francs suisses, soit 20 fois les BPA attendus pour l'année prochaine.

'Nestlé a peut-être connu sa plus faible croissance trimestrielle en un siècle (+3,1%), mais c'est l'ensemble du secteur qui se bat sur le front du chiffre d'affaires', estime l'analyste en charge du dossier.

Selon Credit Suisse, le vrai moteur pour une amélioration du chiffre d'affaires résidera dans un redressement de la croissance sur les marchés émergents, une perspective qui parait toutefois encore lointaine.

Oddo a maintenu en revanche son rating 'achat' avec un objectif de cours de 85 francs suisses sur la valeur, après la publication des comptes semestriels du géant suisse de l'agroalimentaire.

Le groupe a enregistré une croissance organique inférieure aux attentes à fin juin et a ralenti au deuxième trimestre. 'Ce qui pénalise la croissance organique au premier semestre est la déflation de nombreuses matières premières, qui a conduit à une faible croissance des prix', résume le broker.

Pour autant, le management paraît confiant pour la seconde partie de l'exercice, avec notamment une amélioration de cette composante prix, et a reconduit sa guidance d'une croissance organique proche de 5% au second semestre. De même, la marge opérationnelle a progressé davantage qu'attendu par Oddo et par le consensus.

Au bout du compte, le second semestre 'paraît suffisamment solide pour permettre à Nestlé d'avoir le temps de mettre en place une stratégie de relance de la croissance, avec notamment la cession de quelques activités moins porteuses dans les années à venir', analyse le broker, selon lequel 'la solidité de la marge opérationnelle et du cash-flow est une garantie de la préservation de la création de valeur pour l'actionnaire par rapport à d'autres valeurs du secteur'.

Bryan Garnier a également réitéré sa recommandation 'achat' sur Nestlé et a relevé sa valeur intrinsèque ('fair value') de 80 à 84 francs suisses, après l'annonce des résultats du premier semestre.

'Dans l'environnement actuel, nous favorisons le profil défensif de Nestlé', affirme le broker, mettant en avant que 'le groupe demeure l'un des plus diversifiés en termes de zones géographiques et de catégories' au sein de son univers de couverture.

L'intermédiaire financier ajoute que la publication des semestriels a renforcé sa conviction qu'à l'avenir, Nestlé tirera mieux parti de sa taille pour optimiser sa base de coûts et améliorer son fonds de roulement.

En conséquence, Bryan Garnier remonte de 2% en moyenne ses hypothèses de BPA pour les trois prochaines années. 'L'arrivée d'un nouveau directeur général au début de 2017 pourrait aussi entrainer une politique d'acquisitions plus active', juge-t-il par ailleurs.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant