Nestlé et Pfizer proches d'un accord sur les produits infantiles

le
0
Nestlé et Pfizer proches d'un accord sur les produits infantiles
Nestlé et Pfizer proches d'un accord sur les produits infantiles

par David Jones

LONDRES (Reuters) - Nestlé est proche d'un accord avec Pfizer pour lui racheter à un prix pouvant aller jusqu'à dix milliards de dollars (7,64 milliards d'euros) ses activités de nutrition infantile, ont déclaré mercredi des sources proches du dossier.

Le groupe suisse, qui était considéré comme favori pour l'opération, devrait le conclure dans le mois, son offre étant plus élevée que celle présentée conjointement par Danone et Mead Johnson.

L'opération permettra à Nestlé de renforcer sa présence en Chine et de conforter sa position de leader sur le marché du lait pour bébé.

"Nestlé a l'avantage et est proche d'un accord que nous attendons bientôt", a déclaré l'une des sources.

Le montant de la transaction se situerait entre 9 et 10 milliards de dollars et un accord serait signé d'ici la fin avril, selon une autre source.

L'activité nutrition infantile de Pfizer, en forte croissance et qui réalise 2,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires dont plus de 70% dans les pays émergents dont la Chine, a suscité l'intérêt des trois principaux acteurs du marché du lait pour bébé.

Pfizer l'a mise en vente en juillet dernier après l'acquisition en 2009 pour 68 milliards de dollars du laboratoire Wyeth. Le groupe cherche aussi à se délester de son activité de nutrition animale, mais par scission plutôt que par cession.

Un porte-parole de Nestlé s'est refusé à confirmer ces informations, déclarant que le groupe, qui réunit son assemblée générale jeudi et publiera son chiffre d'affaires au titre du premier trimestre vendredi, "ne commente jamais les rumeurs de marché".

Le Wall Street Journal avait rapporté mardi que Pfizer était proche d'un accord avec Nestlé pour la cession de ses activités de nutrition infantile pour un montant d'au moins 9 milliards de dollars et que l'annonce pourrait intervenir la semaine prochaine.

Morgan Stanley et Centerview Partners conseillent de Pfizer pour cette opération.

NUMÉRO 5 MONDIAL DU SECTEUR

Si l'opération se réalise, elle sera à la fois positive pour Nestlé comme pour Danone, estiment les analystes. Le groupe agroalimentaire français évitera ainsi de dépenser un montant jugé élevé qui l'aurait endetté et aurait pesé sur son bilan.

"Dans l'ensemble, cet accord est très sensé en termes de stratégie pour Nestlé", a commenté Andrew Wood, analyste de Bernstein. "C'est dans les bons segments et sur les bons marchés et à ce prix raisonnable nous nous attendons à une réponse plutôt positive des investisseurs."

Vers 12h20 GMT, l'action Nestlé se repliait de 0,35% tandis que le titre Danone avançait de 0,45%.

Avec sa marque SMA Gold, la filiale de Pfizer se classe au cinquième rang mondial dans le secteur du lait pour bébé, le segment de produits alimentaires emballés à la plus forte croissance, derrière Nestlé, Mead Johnson, Danone et Abbott Laboratories.

Ce marché progresse de 8% par an et réalise quelque 60% de ses ventes en Asie, 30% en Europe, principalement en Grande-Bretagne, et quelque 10% en Amérique latine.

Plus d'un quart de ses ventes sont réalisées en Chine, où ce marché de 6 milliards de dollars devrait doubler d'ici 2016 après avoir bondi de 20% au cours des cinq dernières années. Le pays compte 16 millions de nouvelles naissances chaque année.

En cas d'accord, Nestlé se hisserait à la troisième place sur le marché chinois derrière Mead Johnson et Danone.

Marc Joanny et Nicolas Delame pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant