Nervosité des investisseurs : le CAC perd 3,31%, Athènes et Moscou chutent

le
10

Retour des inquiétudes sur les marchés lundi 5 janvier. Athènes et Moscou chutent, mais également Paris, Milan et Madrid.
Retour des inquiétudes sur les marchés lundi 5 janvier. Athènes et Moscou chutent, mais également Paris, Milan et Madrid.

Séance sous tension pour les marchés européens, qui n'ont cessé de s'enfoncer dans le rouge au cours de la journée du lundi 5 janvier. Si le CAC40 glissait progressivement pour clôturer à -3,31%, les indices grecs et russes plongeaient quant à eux de manière encore plus marquée.

La forte nervosité du mois de décembre est toujours de mise sur les marchés en ce début d'année. Malgré le peu de publications macroéconomiques, les marchés européens ont clôturé en nette baisse lundi.

Interrogations sur Athènes mais aussi sur l'Allemagne

La baisse du jour est en partie attribuée à la poursuite des préoccupations autour de la Grèce. Malgré l'absence de nouvelles majeures, les investisseurs semblent prendre conscience que l'élection législative qui aura lieu dans trois semaines pourrait créer de fortes turbulences sur les marchés, et vendent en conséquence.

À cela s'ajoutait la statistique d'une très faible inflation allemande, interprétée comme un mauvais signe pour la dynamique de la zone euro. Le risque de déflation en zone euro se rappelait ainsi au mauvais souvenir des investisseurs.

La nervosité des opérateurs, échaudés le mois dernier par le retour d'une forte volatilité sur les marchés, amplifiait considérablement le mouvement de vente.

Les indices rouges vifs

La Bourse d'Athènes subissait ainsi une nouvelle chute marquée. L'Athex (« CAC40 grec ») clôturait ainsi à -5,63% à 16h30. Dans son sillon, le MIB de la Bourse de Milan perdait plus de 4,5%, tandis que l'Ibex espagnol et le CAC40 perdaient tous les deux entre 3,3% et 3,4% à la clôture.

La Bourse russe chutait lourdement elle aussi, l'indice RTS se contractant de plus de 5% vers 15h45 avant de se reprendre un peu par la suite. La baisse de la Bourse russe, dont on souligne depuis un mois l'extrême volatilité, était alimentée par un regain de faiblesse du pétrole. Le WTI de New York s'échangeait ainsi à de nouveaux records de faiblesses à 50 dollars, tandis que le Brent s'échangeait à 53 dollars. Rien ne semble parvenir à freiner la chute de l'or noir et les inquiétudes autour de l'économie russe pourraient repartir de plus belle.

X.B.

Séance noire pour les marchés européens.
Séance noire pour les marchés européens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le lundi 5 jan 2015 à 18:12

    Elle a 1 an pour se redresser ou pas ...

  • dupon666 le lundi 5 jan 2015 à 17:31

    MOSCOU ne baisse pas plus que paris et moins que rome

  • M4714240 le lundi 5 jan 2015 à 17:27

    Investisseurs dans quels secteurs d'activités? je dirais plutôt spéculateurs!

  • guyguy18 le lundi 5 jan 2015 à 17:26

    Gogo?Non!GO GOLD!!!!!!!!!!!!!!

  • dcabon le lundi 5 jan 2015 à 17:20

    @squal72. Sans hésiter, débilité !! Avec un zeste de mouton de panurge et une pincée de pensée unique ...

  • pierry5 le lundi 5 jan 2015 à 17:07

    Est-ce qu'on serait parti pour un tour. Normalement c'est pas en janvier. Où bien on aurait trois mois de retard ou bien on a neuf mois d'avance.

  • M9405925 le lundi 5 jan 2015 à 16:58

    MI2010SP oaui n'en parlons pas, c'est les pire .

  • flexmoul le lundi 5 jan 2015 à 16:56

    Tout va très bien. Or +1.22 %. Plan d'Epargne Boites de Conserve +5%

  • MI2010SP le lundi 5 jan 2015 à 16:50

    et l'inquiétude autour de l'économie américaine ? on n'en parle pas !

  • PHMAUVE le lundi 5 jan 2015 à 16:47

    Nous y sommes, votez UPR https://www.youtube.com/watch?v=ii1GUo6Qz0s&feature=youtu.be Les sept points à surveiller avant la crise.