« Nerve », une tragédie geek, entre ch½urs de voyeurs et Parques numériques

le
0
Emma Roberts est Vee et Dave Franco Ian dans le film «  Nerve » d'Ariel Schulman et Henry Joost.
Emma Roberts est Vee et Dave Franco Ian dans le film «  Nerve » d'Ariel Schulman et Henry Joost.

Déjà aux manettes de la saga « Paranormal Activity », le duo Ariel Schulman - Henry Joost plonge avec talent sa jeune héroïne dans les arcanes d’un jeu en ligne.

L’avis du « Monde » - A ne pas manquer Ayant jusqu’ici essentiellement à son actif les troisième et quatrième opus de la saga horrifique à succès Paranormal Activity, le tandem américain formé par Ariel Schulman et Henry Joost ne semblait promettre ni vraies surprises ni grandes finesses. La découverte d’une nouvelle coréalisation maline, piquante et pertinente n’en est que plus enthousiasmante.

Comme bon nombre de productions cousines destinées à un public d’adolescents et jeunes adultes (Jem et les hologrammes, ou l’adaptation horrifique du phénomène Facebook Unfriended), Nerve se présente sous les traits contemporains d’une mosaïque de captures d’écran. A la manière des illusions visuelles encore assez peu accessibles de la réalité augmentée, les réalisateurs s’amusent à travailler l’image par surimpressions, filmant le visage de leur héroïne (Emma Roberts) dans le reflet de l’écran d’ordinateur dont le contenu l’absorbe, superposant à leurs scènes les textos et autres alertes que les protagonistes reçoivent sur leurs téléphones. Dans cette fin d’adolescence semi-virtuelle, ces mots sans poésie (« Tu es où ? », « Que fais-tu ? », « Pourquoi tu as fait ça ? ») sont à la fois l’impulsion narrative (ils fixent des rendez-vous ou des défis) et le commentaire désabusé de l’action – le visage moderne et atrophié du chœur théâtral antique.

Nerve raconte l’histoire d’une jeune femme, Vee, pas plus emportée qu’une autre dans la tourmente des réseaux sociaux, sinon moins. Mais le ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant