Népal-Trois survivants sauvés, nombreux trekkeurs morts

le , mis à jour à 13:17
0

(Actualisé avec survivants, nouveau bilan, communiqué du ministère français des Affaires étrangères) par Gopal Sharma KATMANDOU, 3 mai (Reuters) - Trois personnes ont été sorties vivantes des décombres de leur maison huit jours après le séisme qui a dévasté le Népal, ont annoncé dimanche les autorités, mais les sauveteurs ont aussi dégagé une cinquantaine de corps, dont ceux de touristes étrangers, dans une zone touchée par une avalanche. Le bilan du tremblement de terre du 25 avril atteint désormais 7.056 morts et il devrait encore augmenter car un village entier a été emporté par une avalanche et de nombreux habitants sont portés disparus, ont ajouté les autorités. Un responsable du ministère de l'Intérieur a expliqué que la police et l'armée avaient extrait trois personnes des décombres dans le district de Sindhupalchpowk, au nord-est de Katmandou, la capitale, dans l'une des régions les plus touchées du pays. Aucun détail supplémentaire n'a été communiqué dans l'immédiat. Dans la région de Rasuwa, au nord, une équipe de la police népalaise a dégagé les corps d'environ 50 personnes, dont ceux de trekkeurs étrangers, d'une zone touchée par une avalanche, ont précisé les autorités. La totalité du village de Langtang a été balayée par l'avalanche, a expliqué Ganga Sagar Pant, le directeur de l'Association népalaise des agences de trekking, dont un représentant se trouve dans la région. "Tout ce qui reste, ce sont des effets personnels éparpillés, comme des sacs et des vêtements; toutes les maisons ont été emportées dans la pente", a-t-il dit. "Il ne reste rien. Je ne pense pas que quelqu'un ait pu survivre à ça." Langtang est une étape très fréquentée des itinéraires de trekking et on y recensait avant le séisme 55 "guesthouses" ouvertes aux visiteurs. On ignore pour l'instant combien de personnes s'y trouvaient au moment de l'avalanche, qu'il s'agisse de villageois ou d'étrangers. LE BILAN N'A PAS FINI DE S'ALOURDIR Aucun des corps n'a été identifié, a déclaré Pravin Pokharel, haut responsable de la police du district de Rasuwa, qui a dirigé l'équipe de secouristes. Au moins 200 personnes sont toujours portés disparues dans ce secteur. "Nous n'avions pas réussi à atteindre la zone plus tôt en raison des pluies et du temps couvert", a dit Uddhav Bhattarai, un haut responsable de l'administration locale. Pour Tulsi Prasad Gautam, le directeur du département népalais du tourisme, "le bilan (des victimes étrangères du séisme) va s'alourdir car il y a beaucoup de disparus dans la région de Langtang". A Paris, le ministère des Affaires étrangères annoncé que sept Français étaient "présumés disparus" en plus des trois morts établis. Le Quai d'Orsay reste en outre sans nouvelle de 79 personnes. Huit jours après le séisme, nombre de Népalais continuent de dormir à la belle étoile et les rescapés ont peur de regagner leur logis en raison des violentes répliques. Des tentes ont été dressées dans le stade principal de la capitale Katmandou ainsi que sur le parcours de golf de la ville. Six cent mille habitations ont été détruites ou endommagées à travers le pays, selon les chiffres des Nations unies. Huit des 28 millions de Népalais sont touchés à des degrés divers par le tremblement de terre, et au moins deux millions d'entre eux ont besoin de tentes, d'eau potable, de vivres et de médicaments pour les trois mois à venir, dit l'Onu. (Eric Faye et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant